logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
DUTILLEUL, Emile
Né le 14 avril 1883 à Lourches (Nord) – mort le 18 février 1948 - Ouvrier verrier ; typographe ; représentant de commerce - PCF - Douai (Nord) – Paris
Article mis en ligne le 23 janvier 2013
Dernière modification le 27 septembre 2020

par ps

Né dans une famille de 10 enfants, Emile Dutilleul avait commencé à travailler dans une verrerie dès l’âge de 11 ans. Comme ses frères aînés il adhéra au Parti ouvrier français (POF) dont en 1898 il était le secrétaire du groupe des jeunesses à Douaii. Il évolua ensuite vers l’anarchisme sans doute au contact de Benoit Broutchoux dont il devait épouser la fille Jeanne le 27 janvier 1908 à Douai.

En 1904, lors du conseil de révision, il avait été versé au service auxiliaire, sa myopie l’écartant du service actif. Puis il alla à Paris où il fréquenta les milieux individualistes. Le 1er juin 1905 il fut arrêté avec Libertad, Lorulot et d’autres pour « offenses envers un chef d’Etat » après avoir sifflé au passage du Roi d’Espagne Alphone XIII et avoir été trouvé porteurs d’écrits anarchistes.

Il participa régulièrement de 1905 à 1910 aux réunions organisées au siège de L’anarchie, 22 rue du Chevalier de la Barre, par le groupe des Causeries populaires et de 1907 à 1911 travailla comme typographe à L’anarchie. A l’automne 1910, suite à une bagarre au siège de L’anarchie, au cours de laquelle avait été tué Sagnol lorsque Maurice Duflou était venu déménager le matériel d’imprimerie, il fut poursuivi avec notamment Lorulot, Lorenzi, Bunin et Laheurte pour complicité de meurtre mais fut finalement acquitté le 11 octobre 1910 par la Cour d’assises de la Seine. Cette même année 1910 il fut candidat abstentionniste dans le 18ème arrondissement lors des élections législatives. Il demeura alors rue Simon Dereure, puis 12 rue de l’Abreuvoir (XVIIIème arr.) .

En 1913 il était membre du groupe Les Réfractaires animé par E. Armand et par Jacob.

Puis il rompit avec le milieu anarchiste et le 8 août 1914 écrivit au Préfet de police pour demander sa radiation du Carnet B,, ne fréquentant plus les milieux anarchistes depuis 4 ans. Pendant la guerre il fut mobilisé à la 1ère section COA (commis et ouvriers d’administration).

Apès la guerre Emile Dutilleul adhéra au Parti communiste dont il deviendra le trésorier, membre du comité central et député (voir sa notice complète dans le Maitron).


Dans la même rubrique

0 | 5

DULUD, Robert
le 20 novembre 2020
par R.D.
DUROT, Roger
le 6 août 2020
par R.D.
DUQUESNE, Jean
le 7 juillet 2020
par R.D.
DUPIT, Paul, Léon
le 21 mai 2020
par R.D.
DUPRE, Emile
le 29 février 2020
par R.D.