logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
DEL GROSSO, Fernando
Né vers 1920 à Chieti– mort le 28 novembre 1988 - Rédacteur – Chieti - Milan - Paris
Article mis en ligne le 22 janvier 2013
Dernière modification le 27 novembre 2018

par ps

Fernando Del Grosso avait participé en 1943 avec ses frères aînés à la fondation du groupe partisan appelé banda del Maiella adhérent au groupe Giustizia e liberta.

Après une tentative pour libérer Chieti après le débarquement allié, deux de ses frères et d’autres partisans avaient été capturés et torturés par les allemands puis pendus avec des fils de fer aux lampadaires de la ville. Fernando Del Grosso leur donnera une sépulture lors de la libération de la ville par les partisans. Puis, traversant le front, il gagna Verone où il parvint à pénétrer au siège du commandement SS , à abattre le maréchal responsable de la mort de ses frères et à quitter le lieu sans être arrêté. Ce fut lors de son départ de Vérone qu’il fut arrêté par les allemands, mais, n’étant pas été identifié, fut interné au camp de concentration de Fossoli en attente de déportation en Allemagne. C’est lors d’un transfert qu’il parvint à s’évader puis à rejoindre la Banda della Maiella qui fut alors renommée Banda fratelli Del Grosso avec laquelle il allait participer aux combats jusqu’à la fin 1945.

Très déçu par le nouveau régime, - il refusa une médaille pour ses activités partisanes - il milita dans les années 1950 dans des groupes radicaux puis adhéra à l’anarchisme dans les années 1960. Il travaillait alors à Milan comme rédacteur d’articles pour des encyclopédies.

Après attentat de la Piazza Fontana et la mort de Pinelli en 1969, il participa à toutes les manifestations et à la fondation du groupe Azione libertaria impliqué dans les luttes ouvrières et de quartier, ce qui lui valut d’être arrêté à plusieurs reprises notamment lors d’occupations de maisons vides.

A l’hiver 1970-71, il participa à la diffusion d’un manifeste clandestin antimilitariste All’esercito dei padroni si responde signorno et contribua grandement à ce que l’objection de conscience individuelle devienne une objection de groupe. Il sera alors arrêté et emprisonné avec deux objecteurs de conscience. Il était également un diffuseur du mensuel antimilitariste Se la patria chiama fondé à la fin 1971.

Du 13 au 20 octobre 1971, avec Augusta Farvo, il mena à Rome une grève de la faim pour obtenir l’adoption d’une date de procès pour les camarades emprisonnés dans l’affaire de l’attentat de décembre 1969 (voir Valpreda).

Il participa également à de nombreux congrès et réunions anarchistes (Venise, Carrare, Bologne) et fut particulièrement actif lors des mouvements de contestation de 1977 et l’aide aux milliers de compagnons poursuivis grâce aux lois scélérates adoptées par le gouvernement pour criminaliser les luttes.

En mars 1981 il fut arrêté à Lodi, emprisonné et accusé d’appartenir au groupe de lutte armée Azione Rivoluzionaria. Lors du procès il fut acquitté mais dut prendre le chemin de l’exil et gagna Paris. Il allait y rester 3 ans, et malgré une santé fragile, participa à l’aide aux prisonniers politiques , comme il l’avait fait en Italie où il avait collaboré notamment à la Crocenera (croix noire), au Secours rouge, au comité international de défense des prisonniers politiques en Europe et au Comité Portugal. A Paris il tenta sans succès, suite à des désaccords avec d’autres groupes, de former une structure de solidarité dans la colonie italienne. Il parvint toutefois à aider de nombreux compagnons italiens recherchés par la police à passer en France. Une de ses dernières interventions fut la défense de Salvatore Nicosia, un ouvrier de l’Alfa, qui avait été détenu à Paris et accusé de collaboration avec le groupe Action directe, ce qu’il niait.

Très apprécié dans les milieux de l’autonomie, Fernando Del Grosso est décédé le 28 novembre 1988 dans un hôpital de Milan.


Dans la même rubrique

0 | 5

DELMASTRO, Esteban
le 27 avril 2020
par R.D.
DELAURIER, Joseph
le 14 février 2020
par R.D.
DELAHAYE, Jean-Luc
le 14 février 2020
par R.D.
DELMASTRO, Suzy
le 16 janvier 2020
par R.D.
DE LUCCA, Vicenzo
le 5 octobre 2019
par R.D.