logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
BALLARD, George, Powell « BARRETT »
Né à Ledbury (Herefordshire) le 6 décembre 1888 (ou 1883 ?) – mort le 7 janvier 1917 - Dessinateur industriel - Bristol, Londres & Glasgow
Article mis en ligne le 15 mai 2012
dernière modification le 27 juin 2014

par R.D.
logo imprimer
Geroge Ballard "Barrett"

George Ballard dit Barrett , après des études d’ingénieur, avait adhéré à la Société socialiste de Bristol où il s’étatit très vite opposé au parlementarisme.Début 1908 ul y avait donné une conférence sur “anarchie et socialisme” qui avait causé un certain émoi dans la routine de cette organisation politique. Il contribua à partir de cette date au développement du mouvement libertaire à Bristol. Il se maria avec Edith Oxley, la fille d’un responsable socialiste de Bristol, puis gagna Londres où il fut avec notamment John Turner l’un des rédacteurs du journal The voice of labour.

Collaborateur de Freedom à partir de 1910, il était très actif dans le groupe de Walthamstow dont faisait notamment partie Ambrose Barker. Tom Keel le considérait alors comme « le meilleur orateur et écrivain du mouvement anglais  » Sous le nom de George Barret, il participait chaque soir de la semaine et après son travail à des meetings de rues.

En avril 1910 il trouva un travail à Glasgow, mais revenait régulièrement à Londres où il fut pressenti pour devenir l’édieur de l’hebdomadaire Freedom, poste auquel il renonça finalement considérant qu’il ne pourrait changer la présentation du journal où les « traditions » étaient trop fortes (lettre de Keel à M. Nettlau, 27 février 1935). Avec John Paton et le cheminot Domonic, il fondait le groupe anarchiste de Glasgow et participait , avec parfois l’aide de John McAra d’Edinbourg, à d’innombrales prises de paroles en plein air. Particulièrement actif dans le mouvement de solidarité avec la grève des marins de 1911, il fut arrêté et poursuivi suite à des affrontements avec des jaunes. Lors de la campagne anti anarchiste qui avait suivie l’affaire de l’assaut par la police en janvier 1911 de la maison de Sydney Street à Londres, il perdit son emploi, fut mis sur une liste noire et dut pour survivre écrire des articles pour la presse ingénièrale.

Tout en continuant de collaborer à Freedom, et grace à l’aide financière de George Davison (ou Davidson), il fondait son propre journal The Anarchist (Glasgow, mai 1912-1913, 34 numéros). Dans toute la période précédant la Première guerre mondiale, il fondait plusieurs Workers’Freedom Groups, effectuait plusieurs tournées de propagande en Ecosse et en Grande-Bretagne, souvent accompagné par Davison qui l’aidait à distribuer la propagande lors des meetings et réunions.

Au début de la Première guerre mondiale il écrivit la brochure The last war, éditée par le groupe Freedom de Bristol et qui fut distribué à 10.000 exemplaires avant d’être interdite. Il fut également le signataire du Manifeste international contre la guerre.

Lorsque le gouvernement britannique avait interdit le journal publié par James Connoly à Dublin, ce fut le groupe anarchiste de Glasgow qui se chargea de l’impression et de son introdiction clandestione en Irlande. La police à l’époque fit de nombreuses perquisitions aux sièges des journaux anarchistes, y compris à l’imprimerie de Freedom, mais ne trouva jamais la bonne imprimerie.

George Ballard est décédé le 7 janvier 1917 d’une tuberculose qu’il avait contracté lors d’une tournée de propagande en 1913.

Œuvres : -The last war (1914) ; - The anarchist revolution (1915) ; - Objections to anarchism (1921).

P.S. :

Sources : Notice de Nick Heath
// H. Becker « Notes on Freedom and Freedom press, 1886-1928 » in The Raven, Londres, n°1, mai 1987//


Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10