logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
MIAGLIA, Bernardo
Né à Giaglioni (Italie) le 15 août 1852 - Cordonnier - Italie – Paris - Audun le Tiche (Moselle) - USA - Mendoza (Argentine)
Article mis en ligne le 20 janvier 2012
Dernière modification le 11 juillet 2018

par R.D.
Bernardo Miaglia

Début janvier 1888 , Bernardo Miaglia (parfois orthographié Maglia), qui demeurait 4 rue Etienne Marcel, avait participé à la réunion tenue chez Rousseau à l’initiative de Fleury et où avait été fondé un nouveau groupe réunissant essentiellement des compagnons étrangers. Il participait alors aux réunions et aux soirées familiales organisées par le groupe communiste anarchiste du XXème arrondissement ainsi qu’aux réunions du Cercle anarchiste international de la salle Horel..

En 1893 il était signalé dans des réunions du Cercle anarchiste international, salle Georget, auxquelles il participait avec notamment les compagnons Della Casa et Dorzani. Le 13 février 1893 i avait notamment fait un exposé sur la situation révolutionnaire en Italie et l’extension prise par la propagande par le fait ; il avait relaté l’assaut de boulangeries de Livourne par les sans travail, le massacre des paysans de Callavitrino (Sicile) qui s’étaient emparés de terrains communaux et les récents attentats de Rome, ajoutant que si nécessaire, les compagnons d’Italie pourraient fournir en dynamite les compagnons d’autres pays.

Demeurant à Paris 16 rue Turbigo où il avait été arrêté le 9 mars 1894, puis expulsé de France par arrêté du 6 avril 1894, Bernardo Miaglia avait été renvoyé en Italie. En 1894 son nom figurait sur une liste d’anarchistes établie par la police des chemins de fer en vue de la « surveillance aux frontières ».

Revenu en France, il tenait au début des années 1900 un atelier de cordonnerie à Audun le Tiche (Moselle).

En juillet 1910 il s’embarquait au Havre à destination des Etats Unis où il allait s’installer dans le Wisconsin avant d’émigrer une nouvelle fois en 1912 en Argentine. IL s’instala à Mendoza où il continua de travailler comme cordonnier, puis ouvrit un magasin de chaussures italiennes et où il fut le fondateur du club local de football Los Aliados.


Dans la même rubrique

0 | 5

MIGOT, Pierre, Jacques
le 9 novembre 2019
par R.D.
MIGNOTTE, Lucien
le 9 novembre 2019
par R.D.
MIAZZA, Silvestro « RAVACHOL »
le 7 avril 2018
par R.D. ,
Gianpiero Bottinelli
MICHEE, Louis, Léon
le 6 juin 2017
par R.D.
MICHEL, Eugène, Oscar
le 23 mai 2016
par ps