logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
GABRIELLI, Diomede
Né à Ancône en 1850 – mort le 9 décembre 1924 - Porteur – AIT – Ancône (Marches)
Article mis en ligne le 30 septembre 2011

par R.D.

Diomede Gabrielli, à peine âgé de 17 ans avait participé le 3 novembre 1867 à la bataille de Mentana (Rome) opposant les Chemises rouges de Garibaldi aux troupes pontificales et françaises et avait été fait prisonnier.

En 1872 il abandonnait le parti Républicain et fondait une importante section de l’Internationale à Ancöne où il était sur le port le responsable d’un groupe de porteurs. Délégué au deuxième congrès de la Fédération italienne de l’Internationale, il fut arrêté le 12 mats 1873 à Mirandola, transféré à Modène et condamné à deux ans de prison. En mars 1876 il fit partie avec notamment Andrea Costa des internationalistes des Marches poursuivis à Bologne pour « association de malfaiteurs ». Le 20 août 1876 il fut le délégué de la Fédération d’Ancône reconstiruée, au 2ème congrès de l’Internationale des Marches-Ombrie qu’il présida.

Pendant toute la période qui suivit il assura la permanence de l’anarchisme sur le port d’Ancône où il était l’un des responsables de la Société d’assitance fraternelle des porteurs fondée en 1874. Du printemps 1879 au printemps 1889, il fut constemment soumis à surveillance et sous la menace d’un emprisonnement. Il fut sans doute l’un des organisateurs du congrès des groupes anarchistes des Marches qui se tint à Senigallia en décembre 1888 et où fut décidée la parution du journal Il Libero patto (Ancône, 9 numéros du 3 février au 9 juin 1889) dont le directeur était Emilio Orlandini.

Dans les années 1890, avec la prééminence de l’anarchisme socialiste inspiré par E. Malatesta, il se montrait moins actif et en 1895 une proposition d’assignation à domicile le concernant fut clasée. En 1911 il fut l’un des signataires d’un manifeste de solidarité avec l’insurrection nationale albanaise. En 1919 il était toujours soumis à une surveillance policière.

Diomede Gabrielli est décédé à Ancône le 9 décembre 1924.


Dans la même rubrique

0 | 5

GALLO, Antonio
le 3 février 2020
par R.D.
GAFFE, Blanche
le 1er décembre 2019
par R.D. ,
Michel Cordillot
GALAU (ou GALLAU), Louis [fils]
le 21 novembre 2019
par R.D.
GAGNEUX, Charles, Eugène « TETE DE LOUP »
le 6 novembre 2019
par R.D.
GAILLARD, Abel
le 6 novembre 2019
par R.D.