logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
BALDI, Vittorio
Né le 22 octobre 1888 à Seravezza (Lucca) – mort le 30 octobre 1973 - Ouvrier marbrier – UAI - FAI – Ripa & Seravezza (Toscane) – Nice (Alpes Maritimes)
Article mis en ligne le 19 juillet 2011
dernière modification le 31 mai 2018

par R.D.
logo imprimer

C’est à la fin de son adolescence que Vittorio Baldi avait adhéré à l’anarcho-syndicalisme. En 1913 il fut l’un des fondateurs de la Ligue des ouvriers marbriers de la Versilia (Lucca) qui agissait en étroite collaboration avec la Chambre du travail de Carrare et était le correspondant local du journal Il Cavatore (Carrare). En 1916 il fut élu secrétaire du Cercle d’études sociales de Ripa (Seravezza) qui avait été constitué en 1911 pour diffuser l’anarchisme dans la zone de la Versilia. Son activisme lui valut d’être l’objet de nombreuses persécutions. Pendant la guerre il fut mobilisé de mars 1916 à 1918.

Après avoir participé aux émeutes d’août 1920 contre la vie chère, il fut l’objet d’un avis de recherche, fut arrêté et emprisonné 3 mois avant de bénéficier d’une amnistie. Cette même année 1920 il avait participé à la formation du groupe anarchiste communiste de la Versilia adhérent à l’Union anarchiste italienne (UAI).

Après la prise du pouvoir par les fascistes, Baldi, qui avait notamment été victime d’une bastonnade par les fascistes, décida de s’exiler et après une tentative ratée - en octobre 1922 il fut arrêté à Vintimille, emprisonné 15 jours et ramené à Seravezza - , parvenait en 1923 à gagner la France. Il s’installait alors à Nice où il allait travailler comme sculpteur et participer aux activités de la colonie antifasciste italienne.

Le 1er janvier 1931 il participa à la manifestation devant le consulat italien de Nice. A cette époque il tentait de créer un comité de soutien aux insoumis et aux déserteurs italiens, ce qui lui valut une mesure d’expulsion le 30 mars 1934. Suite à l’intyervention de la LIDU, l’arrêté avait été suspendu et Baldi avait obtenu un permis de séjour renouvelable de trois mois en trois mois.

Pendant la Segonde guerre mondiale et après l’occupation de la ville par les fascistes, il fut arrêté le 28 novembre 1942 et interné au camp du Vernet d’Ariège d’où, le le 22 décembre suivant il fut extradé en Italie. Le 9 février 1943 il fut condamné à 5 ans d’internement à Tremiti. Libéré le 5 septembre suivant, il regagnait Seravezza puis, le 11 novembre retournait clandestinement à Nice où se trouvait toujours sa famille.

Dans les années d’après guerre il retournait à Seravezza où il participait à la fondation du groupe Pietro Gori adhérent à la Fédération anarchiste italienne (FAI).

Vittorio Baldi est décédé à Seravezza le 30 octobre 1973.

P.S. :

Sources : Dizionario biografico degli anarchici…, op. cit. (Notice d’I. Rossi)// Bolettino Archivio G. Pinelli, n°2, 1993 //


Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10