logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
CERRITO, Gino
Né à Messina le 11 février 1922 - mort le 4 septembre 1982 - Ouvrier municipal & historien - FAI - CGIL -Messina
Article mis en ligne le 3 janvier 2007
Dernière modification le 11 novembre 2018

par R.D.
Gino Cerrito

Né à Messine le 11 février 1922, Gino Cerrito avait commencé à militer en 1943-1944 lorsqu’avec Piero Butitta, Michela Bicchieri et d’autres il fondait le groupe anarchiste de Messine qui allait être très actif dans les luttes contre le fascisme et dans les luttes syndicales, contribuant à la renaissance de la Bourse du Travail de Messine.

Ouvrier à la municipalité de Messine -il était le délégué CGL des ouvriers municipaux- il poursuivait des études et parvenait à être lauréat d’histoire moderne de l’Université de Messine avec une thèse sur Radicalisme et Socialisme en Sicile, thèse qui lui permit d’obtenir une bourse pour continuer ses études.

Avec d’autres compagnons comme Mazzuchelli, Alfonso Faila, Umberto Marzocchi, Mario Mantovani il commençait une bataille contre la dégénéresence du mouvement en un "mouvement d’opinion". Il participait alors à de nombreuses réunions en Toscane, Lazio, Emilie, Marche pour mettre en route le Pacte associatif de la Fédération Anarchiste Italienne (FAI) qui était définitivement approuvé au congrès de Carrare en octobre 1965. Ce congrès entrainera une scision entre l’aile organisationnelle et les individualistes qui, réunis à Pise, ont alors créé les Groupes d’Initiative Anarchiste (GIA). Gino Cerrito sera alors dénoncé par ces camarades et surtout les compagnons exilés aux Etats Unis comme le responsable de ce virage organisationnel.

En 1970 il était nommé à la Commission de Correspondance de la FAI et poursuivait un énorme travail d’historien du mouvement libertaire. Victime d’un premier infractus en 1971 qui le contraignait à abandonner une bonne part de ses activités militantes Gino Cerrito est mort d’une crise cardiaque le 4 septembre 1982.

Œuvre : Radicalisme et socialisme en Sicile (Thèse) ; -L’Antimilitarisme anarchiste ; - Le Mouvement anarchiste italien dans sa structure actuelle, limites historiques et bibliographie essentielle (Fondation Einaudi) ; Malatesta écrits choisis : de l’insurrectionnalisme à la semaine rouge ; - Le rôle de l’organisation anarchiste ; - Andrea Costa dans le socialisme italien ; - L’antimilitarismo anarchico in Italia nel primo ventennio del secolo ; - Gli anarchici nella Resistenza Apuana (1984).


Dans la même rubrique

0 | 5

CENCI, Santo Geronimo Caleri
le 9 avril 2018
par R.D. ,
Gianpiero Bottinelli
CEREZUELA SUBIES, Mariano
le 16 décembre 2017
par R.D.
CERRU , Jean, Gabriel
le 2 août 2017
par R.D.
CEPPI, Luigi, Giacomo
le 11 novembre 2016
par R.D.
CEBRIAN NAVARRETE, Daniel
le 8 septembre 2016
par ps