LAZARINE DALL’OCA, Nair

Née le 23 avril 1923 à Aracatuba – morte le 20 août 2010 - Couturière – Sao Paulo & Santos (Brésil)
mardi 1er mars 2011
par  R.D.
popularité : 15%

JPEG - 18.5 ko
Nair Lazarine Dall’Oca

Fille du charpentier Carmino Lazarine et de Rosa Furlan, Nair Lazarine, qui avait 6 frères et sœurs, avait suivi pendant quelques années les cours donnés par son père dans une école rurale. Après avoir épousé le maçon Virgilio Dall’Oca elle partit vivre avec lui et Nicola et Aida D’Albenzio, oncle et tante de son mari, à Sao Paulo.

En 1936 le couple participait aux activités du Centre de culture Sociale de Sao Paulo, centre anarchiste fréquenté par de nombreux militants dont beaucoup d’Espagnols mais qui fut fermé par les autorités en novembre 1937.

Pendant la dictature de Getulio Vargas, elle fit alors partie du groupe d’anarchistes, la majorité végétariens et naturistes, qui décidèrent de fonder la communauté Nossa Chacara à Itaim (Sao Paulo). Le groupe à l’initiative de ce projet était constitué par Germinal Leuenroth, Nicola D’Albenzio, Virgilio Dall’Oca, Justino Salguero, Salvador Arrebola, Antonio Castro, Joao Rojo, Benedito Romano José Oliva Castillo, Roque Branco, Antonio Valverde, Cecilio Diaz Lopez et Lucca Gabriel. Le 9 novembre 1939 était enregistrée officiellement auprès des autorités la Société naturiste Amis de Nossa Chacara. C’est dans cette communauté, y compris après la réouverture en juillet 1945 du Centre de culture sociale de Sao Paulo, que se tinrent de nombreuses réunions y compris des congrès anarchistes régionaux et nationaux pendant la période de clandestinité, réunions qui permirent la réorganisation du mouvement anarchiste brésilien durement frappé par la dictature de Vargas. Nair Lazarine Dall’Oca y fut souvent la responsable avec Aida D’Albenzio de la cuisine et de l’alimentation des résidents ou visiteurs de la communauté.

Lors de la parution des périodiques El Libertario (1960) puis de Dealbar(1965), elle contribua financièrement avec son compagnon à leur soutien et diffusion ainsi qu’au soutien à la maison d’éditions Mundo Libre de Rio de Janeiro. Lors du coup d’état militaire d’avril 1964, la Société des amis de Nossa Chacara décida de vendre la propriété d’Itaim pour acquérir un nouveau site à Mogi das Cruzes, site qui fut ouvert début 1967 et auquel le couple Dall’Oca avait participé financièrement. Après la fermeture début 1969, pour des raisons de sécurité, du Centre de culture sociale de Sao Paulo, puis l’assaut par les militaires en octobre 1969 du Centre anarchiste José Oiticica à Rio de Janeiro et l’arrestation de ses membres, dont certains furent torturés, le couple Dall’Oca participa très activement à la campagne pour trouver des fonds afin d’assurer les frais du procès –qui dura jusqu’en 1972 – de ces compagnons de Rio de Janeiro. Puis le couple alla s’établir à Santos.

Atteinte depuis plusieurs années de la maladie d’Alzheimer, Nair Lazarine Dall’Oca est décédée d’une crise cardiaque le 20 août 2010.


Sources : Orto, Barcelone, octobre 2010 (Nécrologie de Marcolino Jeremias)//Ateneu Diego Gimenez//


Brèves

7 juillet - FONDS D’ARCHIVES COMMUNISTES LIBERTAIRES (Montreuil)

Quoi de neuf au Fonds d’archives communistes libertaires ?
Il y a six mois était inauguré le (...)

28 juin - LIBERTARIAS Femmes anarchistes espagnoles

Les éditions Nada ont le plaisir de vous annoncer la parution de Libertarias, femmes anarchistes (...)

16 juin - NOUVELLE PUBLICATION : Les mémoires de Manuel Sirvent Romero

Aux éditions CNT-RP
Manuel Sirvent Romero "Le cordonnier d’Alicante : mémoires d’un militant de (...)

6 juin - LA RÉVOLTE & son supplément littéraire

La Révolte (1887-1894) et son supplément littéraire mis en ligne sur le site Fragments de la (...)

3 août 2016 - 24 août 2016 HOMMAGE AUX COMPAGNONS ESPAGNOLS DE LA NUEVE (2è DB)

http://24-aout-1944.org/24-aout-1944-24-Aout-2016