logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
GRAHAM, Marcus [Samuel MARCUS dit]
Né en 1893 à Dorshoi (Roumanie) – mort en décembre 1985 - New York , Philadelphie, San Francisco (USA)
Article mis en ligne le 3 février 2011
Dernière modification le 1er février 2015

par R.D.

Samuel Marcus était l’un des quatorze enfants d’une famille juive orthodoxe de Dorshoi en Roumanie.Emigré aux USA vers 1907 il commença très vite à collaborer à la presse anarchiste yiddish et anglaise puis à publier brochures et journaux sous de nombreux noms dont celui de Marcus Graham.

Anarchiste individualiste et végétarien, partisan de la propagande par le fait et même des attentats, il s’attira de nombreuses inimitiés dans le mouvement et Emma Goldman, qui le détestait, alla jusqu’à le qualifier de «  poison dans le mouvement ».

A l’époque des raids anti-rouges en 1919-20, il fut l’éditeur du bulletin clandestin The anarchist soviet bulletin (New York) et était vraisemblablement en contact avec le groupe de L. Galleani.

A partir de 1933 il fut l’animateur et l’éditeur de la revue Man (San Francisco, 1933-1940) qu’il parvint à maintenir jusqu’en avril 1940 malgré de nombreuses arrestations et menaces d’expulsion que les autorités, ne pouvant établir son véritable pays d’origine, ne purent appliquées. Il participa également aux activités de la Radical Library group de Philadelphie et résida également à Stelton.

Il collabora dans les années 1940 au journal anglais War Commentary et à Freedom press. Il publia en 1944 un pamphlet (The issues in the present war) où il critiquait vivement R. Rocker pour son appui aux Alliés dans la guerre et comparait ses positions à celles de Kropotkine pendant la Première Guerre mondiale.

Peu après la guerre il rompit avec Freedom et commença à collaborer et aussi à polémiquer à plusieurs titres de la presse libertaire dont Resistance, The Match, L’Adunata dei refrattari.

A partir de 1955 il commença une nouvelle série de Man (Londres, 1955-1957) présenté comme une publication anglo-américaine dirigée par E.S. Parker et Leah Feldman et imprimée par le militant britannique Philip Sansom.

Marcus Graham, qui avait vécu près de 50 ans sous une fausse identité aux Etats Unis, est décédé en décembre 1985. Une partie de ses archives et de sa correspondance a été versée au Fonds Joseph A. Labadie de l’Université du Michigan.

Œuvre : - - An anthology of revolutionnary poetry (1929) ; - Man an anthology of anarchists ideas, essays, poetry and commentary (Cienfuegos Press, 1974).


Dans la même rubrique

0 | 5

GRATZ, Ch.
le 2 février 2020
par R.D.
GRANDJON, Berthe [épouse GUIGLIA]
le 2 février 2020
par R.D. ,
Françoise Fontanelli Morel
GRAVIER, Victor
le 27 novembre 2019
par R.D.
GRAZIANI, Rino
le 5 août 2019
par R.D.
GRAFFIONI, Spartaco
le 5 août 2019
par R.D.