logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
CELIE, Henri « RITON »
Né en Algérie le 6 janvier 1954 - Cheminot - ORA-UTCL - CFDT-SUD Rail – Villeneuve-Saint-Georges (Val de Marne)
Article mis en ligne le 4 janvier 2007
dernière modification le 8 novembre 2014

par R.D.
logo imprimer
Henri Célié (1995)

Au début des années 1970, Henri Célié Riton, après avoir été renvoyé du lycée en 1971 pour avoir animé une grève et avoir travaillé dans le transport routier et le cartonnage, était entré en 1973 à la SNCF ; il travaillait aux aiguillages de Villeneuve-Saint-George et militait au cercle Front Libertaire local. Il était ensuite intégré au sein de l’Organisation Révolutionnaire Anarchiste (ORA). Il était également engagé dans le mouvement écologiste Survivre et Vivre jusqu’à l’auto-dissolution de ce groupe en 1971.

Partisan de l’auto organisation des travailleurs il participait activement au regroupement de cheminots –dont Claude Beaugrand et Serge Torrano - impulsé par cette organisation et qui publiait le bulletin Le Rail Enchainé journal des cheminots communistes libertaires (n°1, avril 1973 à n°8, 1976 & des suppléments). Il a été l’un des auteurs de plusieurs numéros du bulletin tract Rail Enchainé-Echo des luttes (au moins 8 n°) parus à l’occasion de grèves dans les dépôts (en particulier en 1974). Il a sans doute également participé à l’élaboration du tract Vivre dans un foyer SNCF, c’est être anormal publié en avril 1973 comme supplément au journal local de contre-information Canard du Val-de-Marne auquel participaient des militants de l’ORA.

Devenu syndicaliste à la CFDT en 1973 après le constat "que le seul lieu où les cheminots s’organisaient, étaient les syndicats", il s’opposait ensuite à la majorité des militants de l’ORA désirant impulser l’autonomie des luttes ouvrières et participait à la tendance Union des Travailleurs Communistes Libertaires (UTCL) qui sera exclue de l’ORA en 1976.

Tant au sein de l’Union départmentale CFDT 94, considérée comme "anarcho-syndicaliste" et où il exerçait des responsabilités qu’à la fédération des cheminots, il défendait la conception des Assemblées générales décisionnelles,et en décembre 1986, lors de la longue grève des cheminots, il appuyait la création des coordinations tout en refusant que des militants politiques (en particulier de Lutte Ouvirère) ou ultra-catégoriels ne les utilisent "ne les utilisent pour se proclamer porte parole des travailleurs contre la volonté des AG" ce qui l’amèrera à s’opposer à la Coordination Nationale Intercatégorielle où siégeait Serge Torrano et des militants de LO.

Henri Célié a été l’un des animateurs de la grande grève de novembre/décembre 1995 et sera l’un des fondateurs de SUD Rail. Responsable fédéral de ce syndicat, il s’installa ensuite à Toulouse en 2000 où il encadra une équipe d’emploi jeunes dans les gares du sud-est de la ville, puis à partir de 2003 fut aiguilleur au triage de Saint-Jory puis en 2005 à la gare de Matabiau. Henri Celié est également membre du conseil scientifique d’ATTAC.

P.S. :

Sources : Notes D. Dupuy// Témoignage d’H. Célié, janvier 2007//


Dans la même rubrique

0 | 5

CENCI, Santo Geronimo Caleri
le 9 avril 2018
par R.D. ,
Gianpiero Bottinelli
CEREZUELA SUBIES, Mariano
le 16 décembre 2017
par R.D.
CERRU , Jean, Gabriel
le 2 août 2017
par R.D.
CEPPI, Luigi, Giacomo
le 11 novembre 2016
par R.D.
CEBRIAN NAVARRETE, Daniel
le 8 septembre 2016
par ps
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10