logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
WESS, Wolf « William »
Né à Vilkomar (Lithuanie) en 1861 - mort le 23 mai 1946 - Typographe - Londres
Article mis en ligne le 1er février 2011
Dernière modification le 19 juillet 2019

par R.D.
William Wess

Wolf Wess avait émigré en Angleterre en 1881 après les terribles pogromes dont les juifs étaient victimes en Russie à cette époque et pour échapper au serrvice militaire. Il devint en 1885 l’un des fondateurs de l’International working Men’s educational club, appelé plus tard Germinal, qui était situé Berners Street dans le quartier de l’East End et deviendra l’un des centres importants de propagande auquel collaborèrent non seulement les principaux militants britanniques de l’époque - Charles Mowbray, F. Kitz, David Nicol, Ted Leggat, John Turner, Georges Cores - mais aussi étrangers : Kropotkine, Elisée Reclus, E. Malatesta, J. Most, Stepniak...etc.

Il fonda également le mensuel yiddish Der Arbeter fraynd (Londres, 15 juillet 1885-1914) qui, en 1892 deviendra un organe anarchiste communiste. Organe de la Fédération anarchiste juive, ses principaux animateurs étaient R. Rocker, Sam Dreen, Lazar Sabelinsky, Shatz, David Isakovitz , S. Yanovsky, Milly Rocker et Alexandre Shapiro.

Membre de la section locale de Hackney de la Socialist League avec notamment Joe Lane et George Cores, il assurait les liaisons avec le mouvement ouvrier juif. Lors de la longue grève des tailleurs en 1889 (27 août au 2 octobre) il fut le secrétaire du Comité de grève aux cotés de Charles Mowbray et de John Turner.

Le 1er novembre 1890 il fut l’organisateur du meeting tenu au Berner Club pour protester contre les persécutions des juifs en Russie.

Ami de Kropotkine, il participait depuis 1889 à la composition de Freedom dont en 1891 il devint le directeur. Losqu’un propriétaire avait demandé la saisie du local où se trouvait le journal, c’est Wess qui avait déménagé le matériel d’imprimerie chez Hermann Stenzleit, un vieux camarade du Communist Club de Rose Street. En 1891 il participa avec S. Yanovsky à une tournée de propagande à Londres et dans la région.

Dans les années 1890 il militait au groupe anarchiste juif de Londres, était le secrétaire de la Fédération des syndicats ouvriers d’East London et contribua à la formation de nombreux syndicats d’ouvriers juifs et de la coopérative des boulangers juifs de Brushfield Street. Il fut également le secrétaire du syndicat des tailleurs (International tailors, machinists and pressers’trade union). Après le départ en 1894 de Yanovsky pour les Etats-Unis, il le remplaça à la direction du Arbeter Fraynd en 1895 avant d’être ensuite remplacé par A. Frumkin.

Le 26 décembre 1895, lors d’un congrès anarchiste tenu à Londres au York Minster Music-Hall, il avait été nommé trésorier du Comité anarchiste, dont le secrétaire était James Tochatti et qui avait été formé pour "concerter une action contre la claique marxiste" qui excluait du futur congrès international les délégués anarchistes ou opposés à l’action politique.

Au début des années 1900, il abandonnait ses activités dans le mouvement syndical juif et prenait un emploi de bibliothècaire dans une usine de tabac. En 1904-05 il vivait avec Tom Keel, le directeur de Freedom et sa femme Lillian dont il devint le compagnon. Début 1906 il fut avec Lillian le principal organisateur du Arbeter Fraynd Club de Jubilee Street dans le quartier de Whitechapel et en juin fut membre avec R. Rocker du Comité de grève des tailleurs.

Le 28 octobre 1911, aux cotés entre autres de Ted Legatt, John Turner, Kropotkine, Tcherkesoff, R. Rocker, Tarrida del Marmol, M. Nettlau Nelly Plostchansky, A. Baker et T. H. Keel, il fut l’un des orateurs du grand banquet tenu au Food Reform Restaurant de Londres à l’occasion du 25ème anniversaire du journal Freedom.

En 1928-29 il fut à l’origine avec John Turner de la reconstitution du groupe Freedom de Londres qui finalement cessera ses activités en 1931. Il aurait ensuite adhéré au parti travailliste, mais aurait toutefois participé en 1936 à l’aide à l’Espagne révolutionnaire avec Emma Goldman et, à la fin des années 1930, à la reconstitution une nouvelle fois du groupe Freedom.

William Wess est décédé le 4 mai 1946. Il avait encore participé cette même année 1946 au meeting tenu pour le 55ème anniversaire du Freie Arbeiter Stimme de New York.


Dans la même rubrique

0 | 5

WEIDMAN, Emile
le 14 novembre 2017
par R.D.
WERFELI, Emma
le 9 août 2016
par ps
WAGEMANS, Eugène-Marx
le 24 juin 2016
par ps
WALLET, Gaspard, Désiré
le 20 mai 2016
par ps
WALLET, Camille
le 20 mai 2016
par ps