logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
GIOAN, Joseph
Né à Nice le 4 septembre 1878 - Typographe ; représentant de commerce – Nice (Alpes Maritimes) - Toulon (Var)
Article mis en ligne le 27 janvier 2011
dernière modification le 30 avril 2018

par R.D.
logo imprimer

Ouvrier typographe célibataire, Joseph Gioan était membre du groupe Les Libertaires de Nice qui avait été fondé au printemps 1897 et se réunissait chaque dimanche au 18 rue Ségurane. Selon la police il était « très exalté ». Il collabora au journal franco-italien L’Esclave-Lo Schiavo (Nice, 2 numéros en août et septembre 1898) dont le gérant était Michel Auda. Pendant son service militaire il continua d’assister en uniforme aux réunions et, selon la police, se livrait « en absence des gradés…à une active propagande anarchiste dans les chambrées ». En aôut 1898 il fut soupçonné, avec M. Auda, d’avoir apposé des papillons « Vive l’anarchie » et « L’armée est l’école du crime ».

Au début des années 1900, il demeurait 35 Boulevard Grignan à Toulon où il était représentant de commerce et figurait sur l’Etat des anarchistes du Var. Puis il fut signalé comme déserteur du 111ème régiment d’infanterie et fut inscrit à l’état vert n°2 des anarchistes disparus et/ou nomades.

P.S. :

Sources : U. Martinez « Le gouvernement anarchiste… », op. cit. // AD Var 3Z101 // L’Esclave, Nice, 1899 //


Dans la même rubrique

0 | 5

GLASSER, Joseph, William
le 24 août 2018
par R.D.
GLASSER, André
le 23 août 2018
par R.D. ,
Dominique Petit
GOINEAU
le 4 mars 2018
par R.D.
GOGUET
le 14 février 2018
par R.D.
GOBAUD, Jean-Marie
le 31 août 2017
par R.D.
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10