logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
GREENBERG, Yiddelle « BRUCKER »
Né à Socolov-Podliaski (Pologne) en 1909 – mort au goulag en 194 ? - Tailleur – Varsovie (Pologne)
Article mis en ligne le 7 janvier 2011

par R.D.

Yiddelle Greenberg était né dans une famille juive très pauvre du village de Socolov-Podliaski. Après de courtes études à l’école élementaire, il avait commencé à travailler comme apprenti tailleur dès l’âgé de 11 ans. Il avait adhéré rapidement au syndicat et aux jeunesses communistes mais faisant preuve d’esprit d’indépendance il refusa la ligne du parti quand ce dernier voulut s’emparer des syndicats dirigés par le Bund socialiste.

Figurant sur des listes noires des employeurs, il fut contraint en 1927, à lâge de 18 ans, d’aller à Varsovie pour y trouver du travail. C’est là que petit à petit il devint anarcho-syndicaliste et commença à traduire en polonais et en yiddish de la propagande libertaire. Jusqu’en 1931, dernière date à laquelle il revint de Varsovie, il passait ses vacances dans sa ville natale où, ayant été secrétaire de cellule et connaissant des militants désilusionnés par le le tour prit par la Révolution russe, il organisa deux petits groupes qu’il introduisait à l’anarcho-syndicalisme, forma des orateurs et noua des liens avec la presse et les groupes de Varsovie.

Sous le nom de Brucker, il allait se montrer particulièrement actif au moment de la campagne en faveur de Sacco et Vanzetti, écrivant jour et nuit des articles pour les journaux anarchistes polonais Walka klas et Voix anarchiste et passant de longues heures à distribuer de la propagande aux portes des usines. En 1931, suite à un meeting organisé pour commémorer le dixième anniversaire de la mort de Kropotkine il fut arrêté avec 150 autres militants anarchistes. Lors du procès il assuma l’entière et unique responsabilité de l’organisation du meeting et fut condamné à une lourde peine de prison. Pendant trois années il fut emprisonné dans le district de Poznan où il eut à souffrir de mauvais traitements non seulement de la part des gardiens mais aussi des détenus communistes. Il participa à une grève de la faim pour protester contre la nourriture pourrie qui était donnée aux prisonniers et faillit mourir.

A sa libération il souffrait du cœur et des poumons, mais participa à la fin des années 1930 à la dénonciation des procès de Moscou et au soutien à la révolution espagnole. Lors du déclenchement de la Seconde Guerre Mondiale, Yiddelle Greenberg se trouvait dans la partie de la Pologne passée sous le contrôle de l’URSS à la suite du pacte entre Staline et Hitler. Il fut alors arrêté et envoyé dans un camp de Sibérie où il est décédé en 194 ?.


Dans la même rubrique

0 | 5

GRATZ, Ch.
le 2 février 2020
par R.D.
GRANDJON, Berthe [épouse GUIGLIA]
le 2 février 2020
par R.D. ,
Françoise Fontanelli Morel
GRAVIER, Victor
le 27 novembre 2019
par R.D.
GRAZIANI, Rino
le 5 août 2019
par R.D.
GRAFFIONI, Spartaco
le 5 août 2019
par R.D.