logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
MIGUEL GONZALEZ, Domingo « Domingo GERMINAL »
Né le 4 août 1880 à Osma (Soria) – mort le 13 mars 1936 - Mécanicien dans la marine – FAI – CNT – Euskadi – Cuba – Andalousie
Article mis en ligne le 14 décembre 2010
Dernière modification le 16 novembre 2014

par R.D.

Après avoir passé sa jeunesse en Vizcaye et avoir été formé comme apprenti mécanicien, Domingo Miguel Gonzalez s’était enrôlé vers 1905 comme mécanicien dans la marine marchande où il commença son initiation aux luttes sociales.

Il s’établissait à Cuba, vraisemblablement à la fin des années 1900 et où il était membre du groupe anarchiste publiant le journal La Tierra (La Havane, 1900) auquel il collaborait. Suite à sa participation à un meeting à Camagüey le 28 octobre 1913, il fut arrêté et sans doute expulsé en Espagne, puisque le 14 février 1915 il participait à un meeting de l’Athénée syndicaliste du Ferrol (Galice). Toujours est-il qu’il retournait à Cuba où en 1926 il avait un petit atelier de forgeron à Pinar del Rio. Emprisonné à Cabaña en 1929 il était expulsé de Cuba et embarquait clandestinement sur le bateau Colon à destination de l’Espagne. Il débarqua à Bilbao vers février 1929, alors qu’il était attendu à La Corogne par des compagnons qui, ne le voiyant pas, crurent alors qu’il avait été tué. Brièvement détenu à Bilbao, il fut remis en liberté provisoire et gagna immédiatement Barcelone.

En 1930 il collaborait au journal El Amigo del pueblo (Azuara). Peu de temps après il fut interné au pénitencier de Puerto de Santa Maria. Domingo Miguel qui était alors plus connu sous le nom de Domingo Germinal participa au plenum de la FAI de juin 1931 où il fut l’un des orateurs du meeting de cloture. Il fut également le délégué du syndicat unique de Barracaldo (250 adhérents) au congrès de la CNT tenu à Madrid en 1931 et où il défendit les thèses les plus radicales de l’anarchisme. Il participa cette même année à une grande tournée de propagande dans les provinces nord (San Sebastian, Cervera, Logroño, etc) avec Galo Diez, Alejandro Gomez et Manuel Pérez.

L’année suivante il était à Alicante où il contribua à la formation des Jeunesses libertaires (FIJL) et tenait de nombreux meetings dans toute la région. En 1933, selon le témoignage de Vicente Castillo, il aurait été emprisonné quelques temps à Alicante, ce qui fut confirmé par B. Cano Ruiz emprisonné à la même époque et qui raconta comment Domingo Germinal avait alors conter à ses compagnons sa vie aventureuse aux Amériques (cf. Tierra y libertad, Mexico, décembre 1974). Il participa également cette même année à un énorme meeting organisé à Barcelone par la FAI et le journal Tierra y libertad. Puis tombé malade il gagna les Baléares, où il participa à plusieurs meetings et fut sans doute en 1935 le directeur de l’organe de la CNT Cultura Obrera (Palma de Mallorque).

Domingo Miguel Gonzalez est mort de tuberculose à Elche le 13 mars 1936.

Pendant la guerre civile le Xème Bataillon de la 14ème Brigade mixte, sur le front d’Andalousie, portera le nom de Domingo Germinal.


Dans la même rubrique

0 | 5

MICHEL, Louis, Edouard
le 9 septembre 2015
par ps
MICHEL, André, Emile
le 10 août 2015
par ps
MIGUEL ARPA, Juan
le 26 mars 2015
par ps
MIERA, Eleuterio « TERIO »
le 19 décembre 2014
par ps
MIEL, Eugène, Paul, Léon
le 19 décembre 2014
par ps