logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
JONAS, Jehan [Gérard BEZIAT dit]
Né à Paris le 12 août 1944 – mort le 29 avril 1980 - Auteur compositeur interprète - Paris
Article mis en ligne le 1er septembre 2010
dernière modification le 6 juillet 2017

par R.D.
logo imprimer
Jehan Jonas

Dès son apprentissage d’électricien ajusteur dans un centre SNCF à la fin des années 1950, Gérard Beziat avait commencé à écrire ses premiers textes.

Au milieu des années 1960 Jehan Jonas fréquentait les cabarets de la rive gauche -et notamment de la rue Mouffetard et de la Contrescarpe- et le milieu « beatnik » de la rue de la Huchette. Il fut à cette époque membre du groupe anarchiste informel et éphémère des Jeunesses Anarchistes Pacifistes (JAP) dont étaient également membres Shildo Barthès, l’insoumis belge Daniel X. et Rolf Dupuy.

Jehan Jonas participa régulièrement aux galas de soutien tant du Monde Libertaire que du Mouvement libertaire espagnol ainsi qu’au gala de solidarité aux insoumis et objecteurs organisé par le journal Le Réfractaire. Lors de son décès d’une tumeur au cerveau le 29 avril 1980, il avait fait cinq disques et laissait près de 200 textes de chansons. Parmi ses textes les plus connus, on peut citer Comme dirait Zazie, Flic de Paris, Mentalité française, Plaidoyer pour un futur crétin, L’Etiquette....

Gala du Monde Libertaire, 10 novembre 1966

Son album de 1972 a été réédité en 1993 sous le titre L’Etiquette par Scalen’disc.

" Autodidacte absolu jusque dans l’invention de sa vie, il se met au monde lui-même.

Dans une poésie sans concession, avec humour, ironie et parfois même cynisme, il abordera tous les thèmes qui parlent d’engagement, de révolte, de responsabilité humaine. Il dénoncera tous les abus sous quelques formes qu’ils se présentent, refusant toute manipulation, et prenant des risques en ce sens.

Ce que Jehan JONAS sait le mieux faire, c’est vivre, vivre pour vivre, seulement et gratuitement. Préférant la réussite au succès, il essaie de tout faire pour ne pas se déplaire à lui-même, et il est très exigeant.

A 22 ans il résumait ses ambitions dans une formule qu’il n’a jamais trahie : « J’ai été un petit con, j’espère bien ne jamais être un vieux con ! » site Jehan Jonas

P.S. :

Sources : Notes D. Dupuy //


Dans la même rubrique

0 | 5

JOUBERT, Etienne
le 7 décembre 2018
par R.D.
JOLISSAINT , Charles-Albert
le 22 mai 2018
par R.D. ,
Dominique Petit
JULLIARD, Jeanne
le 1er mars 2018
par R.D.
JUGNIER, André
le 8 juin 2017
par R.D.
JOUBERT, Timothé, Auguste
le 30 mai 2017
par R.D.
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10