logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
BAUMANN, Pierre dit « La Fraternité de Plain Palais »
Mort le 1er mai 1999 - Maçon plâtrier – Genève (Suisse)
Article mis en ligne le 18 août 2010
dernière modification le 21 novembre 2010

par R.D.
logo imprimer

Syndicaliste et libertaire, Pierre Baumann, maçon plâtrier, était Compagnon du Devoir sous le nom de La Fraternité de Plain Palais. Il avait effectué son Tour de France de 1945 à 1950 et milita en Suisse à la Fédération du bâtiment. A la fin de sa vie il était très critique sur le Compagnonnage d’aujourd ‘hui « subventionné et corrompu par l’argent », constatait que beaucoup de compagnons étaient « des artisans, donc des patrons » qui avaient « forcément les intérêts et les motivations de leur classe ». Il conservait pourtant avec émotion le charme de cette expérience « un fond joyeux, pratique et naïvement emphatique. Son folklore en quelque sorte, plein de légendes, d’exploits professionnels, de persévérances et de chansons ». Il fut d’ailleurs l’auteur de plusieurs chansons compagnonniques dont La Rose et l’acacia, dont le refrain était : « L’ardeur des Compagnons/Ne connaissant de pause/ Pour notre beau renom/ Resterons virtuoses/ Et de nous toujours l’on dira/Vive l’équerre et le compas ». Pierre Baumann fréquentait parfois les locaux du CIRA de Lausanne avec son, camarade André Bösiger. C’est là qu’il découvrit en 1997 le premier numéro du bulletin Le travailleur du bâtiment édité à Paris par la Fédération du bâtiment de la CNTF. Il ne cessa dès lors et jusqu’à son décès survenu le 1er mai 1999, de soutenir et d’encourager ces compagnons. Pierre Baumann, qui était libre penseur, a été incinéré à Genève le 5 mai.

P.S. :

Combat Syndicaliste, n°201, juin 1999 (nécrologie de Fred du SUB-TP) //


Dans la même rubrique

Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10