logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
VINCEY, Georges
Né vers 1900 – mort en février 1960 - ouvrier serrurier - FAF – FA - Paris 3
Article mis en ligne le 11 juin 2010
dernière modification le 12 janvier 2018

par R.D.
logo imprimer
Georges Vincey

Georges Vincey fit ses premières armes vers 1918 aux Jeunesses syndicalistes et collabora notamment au Cri des jeunes organe mensuel des Jeunes syndicalistes de France qui parut à Lyon de 1920 à 1925. En 1923 il demeurait 38 rue de Reuilly et le 4 avril avait été arrêté avec René Doussot, Edouard Darcheminey, Maurice Trognon et Lucien Letalou alors qu’ils diffusaient des tracts antimilitaristes à la Foire aux pains d’épice. Il milita ensuite à l’Union anarchiste puis, à partir de 1936, à la Fédération anarchiste de langue française (FAF), organisation rivale de l’UA.

Pendant l’Occupation allemande, il participa avec Henri Bouyé et Louis Laurent aux réunions clandestines qui permirent aux anarchistes parisiens de maintenir les contacts. Il fut également délégué au « pré-congrès » (de reconstitution) tenu à Agen les 29 et 30 octobre 1944 et l’un des organisateurs du congrès de reconstitution tenu à Paris l’année suivante.

Á la Libération, il demeurait 170 Faubourg du Temple (3ème arr) et fut l’un des fondateurs du groupe de Paris-Est de la Fédération anarchiste. Il fut, à partir de 1950, l’administrateur et le directeur de publication de la revue Études anarchistes (Paris, 7 numéros, novembre 1948-juin 1952) où il avait remplacé G. Fontenis et collabora au bulletin intérieur L’Anarchiste (Malakoff , un seul numéro en avril 1952) dont le responsable était Roger Auchère.

Minoritaire au sein de son groupe et mis à l’écart -après le congrès de Bordeaux à la Pentecôte 1952 - de la Fédération anarchiste, avec un grand nombre d’autres groupes et militants, par Georges Fontenis et ses amis, il participa à la reconstitution de la Fédération anarchiste. A l’automne 1952 il fut membre avec entre autres P.V. Berthier du Centre de recherches philosociales qui chaque samedi organisait des débats à la salle des sociétés savantes. Il collabora alors au bulletin L’Entente anarchiste (Le Mans, 5 numéros, octobre 1952-février 1953) dont les responsables étaient Raymond Beaulaton, Jean Perrin et André Prudhommeaux et qui tentait de regrouper les opposants à la ligne Fontenis.

A l’issue du congrés de reconstruction de la Fédération anarchiste tenu Salle Marcadet à Paris les 25-27 décembre 1953, il fut nommé administrateur du nouvel organe de la FA, Le Monde Libertaire, poste qu’il occupa d’octobre 1954 (n°1) à mai 1959 (n°50), la maladie l’ayant contraint à céder son poste à André Devriendt. Georges Vincey, qui était membre du Groupe Louise Michel, décédait peu après en février 1960 à Paris.

P.S. :

Sources : Nécrologie (avec photographie) in Le Monde Libertaire, n° 58, mars 1960. — R. Bianco, Un siècle de presse anarchiste, Th., op. cit.= Notice de R. Bianco, J. Maitron in « Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier… », op. cit.//


Dans la même rubrique

0 | 5

VIOLETTE, Maurice, Edouard
le 8 mars 2018
par R.D. ,
Guillaume Davranche
VIVIER, Joseph, Henri
le 22 mai 2017
par R.D.
VINUALES, Aurora
le 16 novembre 2016
par R.D.
VIZIOLI (ou VISIOLI), Pierre
le 21 juillet 2016
par ps
VINDRIER, Jean-Pierre
le 19 février 2016
par ps
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10