Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
TRENC, Luis
Né à Alcampel (Huesca) en 1921 – mort le 4février 1962 - FIJL – MLE – CNT – Aragon – Toulouse (Haute-Garonne) – Paris – Istres (Bouches-du-Rhône)
Article mis en ligne le 6 avril 2010
dernière modification le 22 février 2024

par R.D.
Luis Trenc

C’est encore adolescent que Luis Trenc avait intégré en 1937 la 26e Division (ancienne Colonne Durruti). Militant actif de la Fédération ibérique des jeunesses libertaires (FIJL), il suivit les cours de l’école des militants de Caspe et fit un grand travail de propagande en Aragon.

Exilé en France lors de la Retirada, il fut à la libération membre de la Commission nationale de relations de la FIJL à Toulouse. Puis, pour des raisons professionnelles il résida à Paris et enfin à Istres où il devint le secrétaire à la propagande de la Zone A (Provence-Côte d’Azur) et secrétaire de la FL-CNT en exil. Luis Trenc, qui était un fervent espérantiste, est décédé le 4 février 1962 à la suite d’un accident de voiture survenu entre Istres et Martigues dans lequel furent également blessés les compagnons Guillamon et Vaquer. Il était le père de trois enfants et le compagnon de Rosalia Martinez.


Dans la même rubrique

TRESCA, Carlo
le 2 novembre 2022
par R.D.
TREMBLET Paul
le 2 novembre 2022
par R.D.
TRAVAGLINI, Giuseppe
le 2 novembre 2022
par R.D.
TRANQUILLE
le 2 novembre 2022
par R.D.
TRANCHET, Eugène
le 2 novembre 2022
par R.D.