logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
Née à Bazzano le 6 avril 1903
BALESTRI, Maria
Ouvrière – Paris – Reggio Emilia
Article mis en ligne le 5 avril 2010
dernière modification le 7 avril 2010

par R.D.
logo imprimer

Fille de Ulisse et Rosa Tomaselli, et sœur d’Angelo et de Gino, Maria Balestri militait comme ses frères dans le mouvement libertaire. En 1922 elle s’expatrie avec un passeport régulier en France où elle allait continuer de participer aux réunions et manifestations. En 1934 elle était inscrite sur les listes policières « Rubrique de frontière » en tant que militante « anarchiste devant être recherchée et signalée ». A Paris elle exploitait un restaurant francco-italien fréquenté par les réfugiés antifascistes, ce qui lui valut le contrôle de sa correspondance. Elle envoyait régulièrement une contribution financière à sa famille en Italie où elle avait laissé son fils, Pompeo (né le 3 avril 1920). En 1937 son nom figurait sur les listes du Comité parisien d’aide à l’Espagne.

Maria Balestri avait demandé le renouvellement de son passeport en 1939. Le 8 janvier 1941 elle retournait en Italie où elle était arrêtée, puis libérée le 28 janvier de la même année après avoir été admonestée. Inscrite dans les registres policiers comme « à surveiller pour ses opinions politiques », Maria Balestri s’installait le 22 janvier 1943 à Reggio Emilia avec son compagnon Oddino Bonaccini.

P.S. :

Arch. Casellario politico centrale – M. Maggiorani, M. Mezzadri & V. Sardone “Resistere : la comunita di Bazzano dal fascismo alla ricostruzione” (Instituto per la storia della resistenza e della società contemporeana nella provincia di Bologna, 1973)//


Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10