logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
BASTIDE, Auguste, Adrien
Né le 1er novembre 1856 à Sainte Cécile d’Andorge (Gard) - Cheminot - Alès (Gard)
Article mis en ligne le 26 février 2010
dernière modification le 25 avril 2018

par R.D.
logo imprimer

Né d’Adrien et de Victoire Rouverand, Auguste Bastide, qui demeurait Faubourg d’Auvergne à Alais, travaillait depuis le milieu des années 1880 comme homme d’équipe à la gare d’Alais après avoir été renvoyé pour raisons politiques du dépôt des machines au PLM. Marié à Anna Blancard il était en relation dans les années 1880 avec le Comité anarchiste de Lyon et maintenait une correspondance suivie avec Genève. La police signalait également qu’il était « un lecteur de La Révolte et du Père Peinard ». Au début des années 1890 il était toujours fiché comme anarchiste, considéré comme "un adversaire violent du gouvernement" mais "dépourvu de toute influence".
Son nom figurait sur un carnet d’adresses de Sébastien Faure saisi lors d’une perquisition à Marseille en 1894. A cette époque son courrier était constemment surveillé par la receveuse des postes d’Alès qui en tenait informé la police.

P.S. :

Sources : AD Gard 1M740, 4U5302, 4U5303 // La Révolte, année 1889 // Arch. Nat. F7/12506 // AD Alpes Maritimes 4M488 //


Dans la même rubrique

Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10