Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
ROSE, François, Carloman
Né à Armentières (Nord) le 9 mars 1879 - mort le 3 janvier 1961 — Peintre en bâtiment - UA - CGT – CGTU - Amiens (Somme) - Stains (Seine-Saint-Denis)
Article mis en ligne le 6 juin 2009
dernière modification le 14 septembre 2023

par R.D.

François Rose était dès 1910 le secrétaire du groupe anarchiste d’Amiens et participa le 26 juin au congrès de fondation de la Fédération révolutionnaire de la Somme. Il demeurait alors 30 Place du Marché Lanselle (ou Loustellet ?) et était le secrétaire de la chambre syndicale des peintres en bâtiment.

Fib novembre 1910 il fut le président de la réunion publique de B. Broutchoux organisée à Amiens par la Fédération révolutionnaire de la Somme. Le 15 septembre 1911, il dirigea à Amiens une manifestation contra la vie chère et chanta le couplet antimilitariste de L’Internationale face aux soldats envoyés pour maintenir l’ordre.

En 1913, il était membre du comité de rédaction de l’hebdomadaire Germinal, et diffusait également Le Libertaire.

Militant du syndicat CGT du bâtiment, François Rose participa en 1919 aux cotés de Georges Bastien à la nouvelle série du journal Germinal (Amiens, 723 numéros du 29 août 1919 au 1er juillet 1933). Avec l’appui de la Fédération communiste libertaire de la région du Nord, créée en septembre 1920 et à laquelle Rose avait participé, le journal soutint les Comités Syndicalistes révolutionnaires et appuya à ses débuts la Révolution russe : en octobre 1919 il avait présidé aux cotés de Monatte un meeting de soutien à la révolution à Amiens. Il fut également à cette époque l’un des organisateurs dans la région de la campagne de soutien aux mutins de la Mer noire. Il était alors secrétaire adjoint de la Bourse du travail d’Amiens et le délégué régional pour le Nord, le Pas-de-Calais et la Somme, de la fédération CGT du bâtiment.

Du 27 septembre au 2 octobre 1920, il fut délégué au congrès confédéral d’Orléans par le syndicat du bâtiment d’Amiens, qui ne s’affirma pas clairement minoritaire.
Lors du congrès de l’union départementale de la CGT tenu à Amiens le 10 avril 1921, et grâce à une alliance des militants libertaires et communistes, les dirigeants socialistes avaient été évincés des postes de responsabilité et F. Rose avait été élu secrétaire de l’UD qu’il fit adhérer l’année suivante à la CGTU.

Le 11 novembre 1922, il avait été arrêté avec 33 autres manifestants - dont G. Bastien, Raymond Barbet, Loius Radix - lorsque à la cérémonie officiel tenue sur le parvis de l’Hôtel de ville, les manifestants, disséminés dans la foule, avaient bruyamment crié "Amnistie ! Amnistie !". Après contrôle d’identité tous furent relâchés.

En 1922 il participa avec entre autres Guérineau, Bott, Journet et Boudoux à l’enquête sur "le fonctionnarisme syndical" publiée par La Revue anarchiste de Sébastien Faure où il écrivit notamment qu’il fallait n’autoriser que des permanents techniques, et que les responsabilités syndicales devaient être confiées à des militants bénévoles.

Le 17 janvier 1926, il fut avec entre autres Bastien et Barbet l’un des délégués au congrès de la fédération anarchiste du Nord, tenu dans une salle de la coopérative L’Union à Amiens.

François Rose collabora par la suite à l’hebdomadaire de l’Union anarchiste (UA) Le Libertaire (1936-1939) ainsi qu’à Germinal.

A la veille de la guerre il était le responsable du groupe de Stains de l’Union anarchiste (UA). En novembre 1939, François Rose fit paraître, avec Tidone, Galli, Guérin, Gilbert Rollet, Georges Gourdin et Marcel Guennec, un bulletin imprimé intitulé Notre syndicalisme, domicilié dans les locaux à présent désertés de l’UA, au 9, rue de Bondy. Le bulletin, dont Rollet était le gérant, fut censuré en plusieurs endroits. Portant en manchette Ce n’est pas parce que L’Humanité a eu tort que Syndicats a raison, il exprimait un point de vue syndicaliste révolutionnaire.

François Rose est décédé à Paris le 3 janvier 1961.


Dans la même rubrique

RONDEAU, Cyrille, Xavier
le 10 avril 2024
par R.D.
ROMARY
le 1er avril 2024
par R.D.
RONCACCI, Giulio
le 20 mars 2024
par R.D.
ROMERO, Joseph
le 20 mars 2024
par R.D.
ROSSI Ludovico
le 20 octobre 2023
par R.D.