logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
BOISSON (ou BUISSON), Fernand « Louis » ( ?)
Né le 2 février 1896 à Nangis (Seine-et-Marne) - Terrassier - CGTSR (SUB) - CNTF - Carrières-sur-Seine
Article mis en ligne le 30 novembre 2006
Dernière modification le 26 octobre 2019

par R.D.

Domicilié 11 Passage Pasteur à Carrières-sur-Seine (Seine-et-Oise), Fernand Boisson acquit, comme membre du groupe anarchiste de cette localité, une réputation de militant actif et convaincu. Il était selon le « Maitron » surnommé Louis mais il y a peut être confusion avec Louis Boisson qui militait à la CGTSR du bâtiment à Lyon.

Fernand Boisson était en 1926 secrétaire de la 13è région fédérale du Syndicat Unifié du Bâtiment (SUB) de Drancy- Le Bourget-Bobigny et en 1931 secrétaire du groupe syndicaliste intercorporatif de Carrières s/Seine où il résidait Passage Pasteur et était marié à Clémence Desprée (née en 1898). Délégué du SUB de Carrières au 4è Congrès de la CGTSR (11-13 novembre 1932) il y avait été élu à la nouvelle commission administrative avec entre autres Doubinsky, Demeure, Snappe, Boisson et Ganin.
Il a été le gérant du journal Le Combat syndicaliste en 1937-1939, organe de la CGTSR (Il n’a toutefois pas été possible de savoir si c’est lui ou Louis qui a été le gérant du journal).

Après guerre, Fernand Boisson était membre de la CNTF où il militait toujours en 1960 à Carrières, étant le secrétaire de l’Union locale de cette organisation.


Dans la même rubrique

0 | 5

BONO, Antonio
le 26 octobre 2019
par R.D.
BONHOME, François
le 26 octobre 2019
par R.D.
BLIN, Valérie
le 25 octobre 2019
par R.D.
BOLTEN, Virginia
le 11 septembre 2019
par R.D.
BOLDRINI, Giuseppe « TAIANI »
le 25 juillet 2019
par R.D.