logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
BOISSON (ou BUISSON), Fernand « Louis » ( ?)
Né le 2 février 1896 à Nangis (Seine-et-Marne) - Terrassier - CGTSR (SUB) - CNTF - Carrières-sur-Seine
Article mis en ligne le 30 novembre 2006
dernière modification le 26 octobre 2016

par R.D.
logo imprimer

Domicilié 11 Passage Pasteur à Carrières-sur-Seine (Seine-et-Oise), Fernand Boisson acquit, comme membre du groupe anarchiste de cette localité, une réputation de militant actif et convaincu. Il était selon le « Maitron » surnommé Louis mais il y a peut être confusion avec Louis Boisson qui militait à la CGTSR du bâtiment à Lyon.

Fernand Boisson était en 1926 secrétaire de la 13è région fédérale du Syndicat Unifié du Bâtiment (SUB) de Drancy- Le Bourget-Bobigny et en 1931 secrétaire du groupe syndicaliste intercorporatif de Carrières s/Seine où il résidait Passage Pasteur et était marié à Clémence Desprée (née en 1898). Délégué du SUB de Carrières au 4è Congrès de la CGTSR (11-13 novembre 1932) il y avait été élu à la nouvelle commission administrative avec entre autres Doubinsky, Demeure, Snappe, Boisson et Ganin.
Il a été le gérant du journal Le Combat syndicaliste en 1937-1939, organe de la CGTSR (Il n’a toutefois pas été possible de savoir si c’est lui ou Louis qui a été le gérant du journal).

Après guerre, Fernand Boisson était membre de la CNTF où il militait toujours en 1960 à Carrières, étant le secrétaire de l’Union locale de cette organisation.

P.S. :

Sources : Arch. Dép. Seine-et-Oise, 4 M 30 et 31. — Arch. PPo.50 = Dictionnaire biographique du mouvement..., op. cit. // Notes D. Dupuy//APpo BA 1900// La Voix Libertaire, n°196, 26 novembre 1932 (compte rendu du 4ème congrès CGTSR) //


Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10