logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
Né en Catalogne - mort en 1957
MOREY BLANCH, Manuel "Manolo"
MLE – CNT – Catalogne – Cantal - Bort les Orgues (Corrèze)
Article mis en ligne le 24 septembre 2008
dernière modification le 8 juillet 2009

par R.D.

Pendant la dictature de Martinez Anido, Manuel Morey Blanch avait été grièvement blessé lors d’un attentat tendu près de Reus par les pistoleros du syndicat libre contre lui et Garcia Oliver. Il fut ensuite le directeur de l’école rationaliste de la Barceloneta. Pendant la guerre civile il fut le secrétaire de la Fédération régionale des écoles rationalistes de Catalogne.

Exilé en France lors de la retirada, et après avoir séjourné en camps, il fut envoyé travailler sur le site du barrage de l’Aigle (Cantal). Pendant l’occupation il y fit partie avec entre autres J. Berruezo du noyau ayant reconstitué la CNT. En 1943 après le plenum de Mauriac, il fut le secrétaire de la FL-CNT du Barrage. En 1944, il fut nommé secrétaire de presse et propagande du Comité régional n°3 et fut chargé de l’administration du journal Exilio (19 juillet 1944 – novembre 1947), le premier journal publié par l’exil et dont les huit premiers numéros furent clandestins. Il avait émis le projet à l’époque d’organiser une école de militants avec Berruezo et Manuel Rico, mais cette intitiative sera finalement abandonnée étant boycottée par la tendance dite orthodoxe de la CNT. Il appartint ensuite à la FL-CNT de Bort-les-Orgues (Corrèze) de la tendance dite « collaborationiste » du mouvement libertaire.

Manuel Morey Blanch est décédé en 1957 à Amélie-les-Bains (Pyrénées Orientales) où il s’était rendu avec sa compagne Carmen pour se reposer.


Dans la même rubrique

0 | 5

MORANDI, Césare
le 13 mai 2018
par R.D.
MOREAU, Eugène
le 16 août 2017
par R.D.
MORLENS, Louis
le 3 mai 2017
par R.D.
MORENO, José
le 27 avril 2017
par R.D.
MORIN, Noël
le 18 octobre 2016
par R.D.