Dictionnaire international des militants anarchistes

Accueil > Annuaire alphabétique > M > de Mi à Mik > MICHELIER, Joseph

MICHELIER, Joseph

Maçon - CGT – Alger

samedi 6 septembre 2008, par R.D.

Joseph Michelier que la police qualifiait « d’ouvrier maçon intelligent, à la parole facile, anarchiste de la première heure, a été l’un des principaux promoteurs du Comité d’union et de vigilance des travailleurs d’Algérie dont il a été longtemps le secrétaire ». Membre du groupe anarchiste du quartier de Mustapha fondé à l’été 1887, il figurait fin 1893 sur la liste d’anarchistes d’Algérie. . Lors du congrès des syndicats d’Alger tenu à Mustapha en juin 1895, il fit voter la motion suivante : « Considérant qu’une société communiste libertaire doit rester l’idéal à poursuivre, la congrès se rallie, à titre transitoire, aux principes du collectivisme ». Secrétaire en 1896 du conseil d’administration de la Bourse du travail d’Alger, il en fut le délégué au 5è congrès de la Fédération nationale des Bourses du travail de France et des colonies tenu à Tours (Indre-et-Loire) du 9 au 12 septembre 1896, puis le délégué de divers syndicats au 2è congrès de la CGT tenu également à Tours du 11 au 19 septembre. En 1899 il était le responsable de la section du bâtiment de la coopérative ouvrière de production Les pionniers d’Algérie. N’ayant pu régler les fournitures de matériaux de construction de l’hospice de Douera, la coopérative fut mise en liquidation. Joseph Michelier, qui au début des années 1890 était membre du groupe anarchiste de Mustapha, avait adhéré dès 1895 au socialisme, dont il fut candidat à Alger lors des élections municipales de 1901.


Sources : Arc. Nat. F7/13623 — A. Juving « Le socialisme en Algérie », Thèse de droit, Alger, 1924 = Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier…, op. cit. // Arch. Nat. BB 186449 //