logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
MERINO PERIS, Bernardo « NARDO »
Né à Valence en 1912 – mort le 3 mars 1988 - MLE – CNT – Valence (Levant) – Marseille (Bouches-du-Rhône) – Mauriac (Cantal) - Toulouse (Haute-Garonne) – Céret (Pyrénées Orientales)
Article mis en ligne le 30 juillet 2008
dernière modification le 13 février 2017

par R.D.

Ouvrier maçon, Bernardo Merino Peris avait commencé à militer très jeune au syndicat CNT de la construction de Valence. Lors du plenum régional tenu à Valence en septembre 1936 où il fut le délégué de Gandia, il s’opposa à Juan Lopez favorable à la collaboration gouvernementale et fut nommé avec Pros et J. Lopez comme délégué au plenum national qui se tint au cours du même mois. Membre du Comité régional du Levant pendant la guerre et la révolution il participa activement au mouvement de collectivisation. En octobre 1938 il fut le délégué du Levant à l’assemblée pleinière de régionales tenue à Barcelone. A la fin de la guerre il se retrouva dans le piège d’Alicante, mais parvint à échapper à la capture, et après avoir traversé à pieds une bonne moitié de l’Espagne, parvint à passer en France où il fut interné dans divers camps.

Pendant l’occupation allemande Bernardo Merino allait être particulièrement actif dans la réorganisation du mouvement libertaire espagnol. En octobre 1943 il était à Marseille membre du comité régional clandestin, puis fut nommé délégué du Comité national du Mouvement libertaire du barrage de l’Aigle (Cantal) où il fut plus particulièrement chargé des relations avec la résistance française. C’est lui qui avait envoyé un croquis de l’école et du champ d’aviation de Salon qui permit sa destruction par l’aviation alliée. En décembre 1943 il fut le délégué de Marseille à l’assemblée plénière clandestine tenue par la CNT à La Fare (Marseille). En mars 1944 il fut élu secrétaire national à l’assemblée plénière tenue à Muret puis avec J. Manuel Molina et José German fut le représentant de la CNT lors d’une réunion importante de la résistance française tenue à Roanne, avant de participer à la fin du mois à une réunion avec la Fédération anarchiste Ibérique (FAI) à Toulouse. Lors des combats pour la Libération il fut membre du Bataillon du Barrage de l’Aigle rattaché à la 13ème Division FFI d’Auvergne.

Dès septembre 1944, il participa, au nom de la CNT, à la fondation de la Junte de Libération Espagnole (JEL) qui réunissait tous les secteurs antifascistes à l’exclusion des communistes. Nommé secrétaire à l’organisation du Comité National de la CNT en exil - aux cotés de Juan Manuel Molina, Paulino Malsand, Domingo Torres, Evangelista Campos, Angel Marin et Miguel Chueca - lors d’un plenum tenu à Toulouse en octobre 1944, il participa aux nombreux meetings tenu à la Libération et fut délégué au premier congrès tenu par le mouvement espagnol en exil à Paris en mai 1945 à la salle du Palais de la Chimie et dont il avait été l’un des organisateurs. Rapporteur dans une commission du congrès, il refusa d’être élu au au nouveau Comité national et défendit la ligne minoritaire des partisans de la poursuite de la collaboration avec les autres forces républicaines.

Après la scission survenue dans la CNT en novembre 1945 entre partisans de la collaboration et la tendance majoritaire anarchiste, il fit partie de la CNT dite « collaborationiste » où il sera le secrétaire de l’organisme d’aide Solidaridad Confederal et participera au Fondo Humanitario Español et collaborera au journal España Libre.Il fut par la suite partisan de la réunification de la CNT ce qui se fera en 1960. Installé à Céret lors de sa retraite, il participa à de nombreuses réunions de la CNT tant en France qu’en Espagne après la mort de Franco. Bernardo Merino est décédé à Toulouse le 3 mars 1988.

Un entretien filmé avec B. Merino Peris figurerait aux Archives cinématographiques de la Résistance de Turin (Italie).


Dans la même rubrique

0 | 5

MERINO ESTEVE, Fernando
le 6 février 2019
par R.D.
MERLETTI, Guido
le 13 novembre 2018
par R.D.
MEYER, Charles, Jacques
le 1er juillet 2018
par R.D. ,
Dominique Petit
MEUNIER, Claude, Philibert
le 1er juillet 2018
par R.D.
METON, Gaston, Urbain
le 1er juillet 2018
par R.D.