logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
CICUTA, Natale
Né à Oneglia le 21 décembre 1894 – mort le 2 août 1973 - Peintre en bâtiment - FAI – Oneglia – Bruxelles – Barcelone – Nice & Menton (Alpes Maritimes) - Imperia
Article mis en ligne le 8 avril 2008
Dernière modification le 21 mars 2015

par R.D.

Natale Cicuta avait suivit les cours de l’école élémentaire et commencé à militer très tôt dans le mouvement libertaire à Oneglia. Enrôlé dans la marine, il fut envoyé en 1915 au front où il fut blessé dans les combats de Monte Kuch. Démobilisé en 1919 il retournait à Oneglia où il reprenait ses activiés politiques au sein du groupe anarchiste. En octobre 1922 il fut poursuivit avec d’autres militants, accusé de « détention de munitions et de préparation d’explosifs » mais fut finalement acquitté faute de preuves. Il aida à cette époque de nombreux militants à émigrer clandestinement en France.

En 1923 il émigra clandestinement à Montecarlo où dans les années 1924-25 il adhéra au projet d’expédition armée en Italie monté par le provocateur Ricciotti Garibaldi. En 1927 il était expulsé de France et l’année suivante se trouvait à Bruxelles où il fit partie du groupe italien avec entre autres Nastini, Mantovani, Cantarelli, Bianconi, Montaresi et Paini et fut expulsé de Belgique. Rentré clandestinement en France il fut membre dans les années 1930 du Comité International de Défense Anarchiste (CIDA) et collabora au journal Il Risveglio anarchista publié par Bertoni en Suisse.

En décembre 1936 il partit comme volontaire en Espagne et s’enrôla dans la section italienne de la Colonne Ascaso sur le front de Huesca.

En 1938 il était à Paris membre du Comité de soutien à la révolution espagnole. Il semble qu’il ait été interné au camp du Vernet en 1939 avant de regagner Bruxelles où il restera pendant toute la durée de la guerre.

En 1950 il revenait en France à Nice où il était membre de la Fédération anarchiste italienne (FAI) puis rentrait en Italie. Il fut le délégué d’Imperia au congrès de la FAI tenu à Senaglia (1957) puis à celui tenu à Rosignato Solvay (1961). Natale Cicuta rentrait ensuite en France où il décédait à Menton le 2 août 1973.


Dans la même rubrique

0 | 5

CINI, Attilio
le 22 février 2020
par R.D.
CISTERNA BARNES, Vicente
le 25 janvier 2020
par R.D.
CIANCHI (ou CIANCI), Francesco
le 22 septembre 2019
par R.D.
CIMAROLI, Guido
le 26 juillet 2019
par R.D.
CIANCIA, Guy
le 17 janvier 2019
par R.D.