logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
GOAVEC, Alexandre, Jean Marie
Né le 15 juillet 1898 - mort le 11 novembre 1971 - Electricien au port - UACR - LICP - CGT - Brest (Finistère)
Article mis en ligne le 3 septembre 2007
Dernière modification le 29 juin 2020

par R.D.

Alexandre Goavec était le fils d’Alexandre, chaudronnier au port et de Anne Salaun, tailleuse, et fut comme son frère cadet Anatole, un militant anarchiste à Brest.

Dans les années 1920 Alexandre Goavec diffusait Le Libertaire à Brest et dans sa région. Militant des Jeunesses syndicalistes de Brest (Finistère), Alexandre Goavec fut gérant du Cri des Jeunes syndicalistes de janvier à avril-mai 1922 puis en juillet 1922. Le 24 octobre 1922, il fut condamné à trois mois de prison pour avoir inséré un article prenant la défense de l’anarchiste Cottin qui avait tiré sur Clemenceau. L’auteur de l’article, Olivier Mahieu (ou Mathieu) avait été condamné à six mois. Au même procès, Jules Kerebel et Yves Kerdraon étaient condamnés respectivement à deux et un mois de prison pour avoir distribué la brochure publiée par l’Union Anarchiste « Emile Cottin, son geste, sa condamnation et son supplice ». En 1924, Al. Goavec était toujours membre des Jeunesses syndicalistes de Brest. En 1928 il était candidat antiparlementaire der l’Union Anarchiste Communiste Révolutionnaire (UACR) et obtenait une voix.

Dans les années 1930 Alexandre Goavec était membre de la Ligue Internationale des Combattants de la Paix (LICP). Il demeurait 48 rue Poullic-al-lor (ou 14 marché Pouliquen) à Brest et figurait en 1935 sur l’Etat des anarchistes du Finistère. Dans ces années il fut membre à plusieurs reprises du bureau lors des réunions publiques tenues par le groupe anarchiste à la Maison du Peuple.

Le 21 février 1937, aux cotés de Calvarin , Brenner et Milin, il avait été l’u des assesseurs de la conférence de Sébastien Faure "La mort et la naissance des dieux" tenue à la Maison du Peuple devant environ 600 personnes et présidée par R. Lochu.

En avril 1931 il avait épousé Emma Martin, fille d’un retraité de la marine, et dont il divorça en mai 1954.

Alexandre Goavec est décédé le 11 novembre 1971 à Brest-Saint-Pierre.


Dans la même rubrique

0 | 5

GLENAT, Aimé
le 28 juin 2020
par R.D.
GOLDSTEIN, Jacques
le 17 juin 2020
par R.D.
GNOCHETTI, Ettore
le 18 avril 2020
par R.D.
GOLOSIO, Domenico
le 5 août 2019
par R.D.
GLADIATOR, Jimmy [Bernard PIGET]
le 20 mai 2019
par R.D.