logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
GIRAUD, Victor
Cheminot ; ouvrier du bâtiment - CGTSR - Limoges (Haute-Vienne) & Paris
Article mis en ligne le 9 août 2007
Dernière modification le 26 octobre 2016

par R.D.

Cheminot puis ouvrier du bâtiment à Limoges (Haute-Vienne), Victor Giraud, membre de la CGT-SR, fut élu au conseil d’administration de l’organisation départementale en 1928 et fut réélu en 1932 et 1934. Il avait participé au 2è congrès de la CGTSR à Lyon en novembre 1928 et avait été élu à la Commission administrative avec P. Besnard, Brosson et V. Andrieux. Délégué du SUB de Paris au 4è congrès les 11-13 novembre 1932 il était réélu à la CA comme responsable adjoint de la trésorerie aux cotés d’Andrée Péche (trésorière) et de Fontaine et Doussot (secrétaire et secrétaire adjoint). Fin 1933 il était toujours le trésorier national de la CGTSR. Au début des années 1930 il demeurait 120 Boulevard de la Vilette à Paris et était notamment en relations avec le compagnon espagnol Luciano Allende à Solliès le Pont (Var).

Dès août 1936 il fut l’un des animateurs du Comité anarcho-syndicaliste pour la défense du prolétariat espagnol (CASDLPE). En novembre 1936, il participa avec P. Besnard et Toublet à la conférence des comités anarcho-syndicalistes à laquelle assistèrent des délégués de Perpignan, Bordeaux, Lyon, Limoges, Bayonne, Reims, Nanterre, Saint Denis et Paris, qui prit la décision de fédérer ces comités ; il y fut élu membre du bureau de l’Union fédérative comme trésorier aux cotés de P. Besnard secrétaire et Toublet secrétaire adjoint. A la même époque, il s’occupait du passage de volontaires en Espagne ; Zita, la compagne du militant suisse Edi Gmür qui s’était adressé à Giraud pour aller en Espagne, l’avait rencontré et le décrivait ainsi dans divers courriers de novembre 1936 : "Une casquette sur la tête, un foulard autour du cou, mince et de taille moyenne...Giraud peut avoir entre 29 et 32 ans...et a fort à faire avec l’Espagne. Il y était il y a très peu de temps. Aussi il aurait déjà fait passer plusieurs hommes en Espagne...Tu n’as pas de souci à te faire, il t’écrira dès qu’il aura le temps et l’occasion...".

Le 20 février 1937 il avait été nommé avec Paulin et Frémont membre du comité de contrôle du bureau du SUB de la Seine dont les responsables étaient Henri Maurer (secrétaire), Maurice Vagner (secrétaire adjoint), Gabriel Valentin (trésorier) et Achille Hodot (trésorier adjoint).

En 1950 il habitait 74 rue Pixerecourt, Paris 20, et figurait sur la liste des domiciles anarchistes à vérifier par la police.


Dans la même rubrique

0 | 5

GIRONELLA, Margarita
le 30 juillet 2020
par R.D.
GISBERT, Timoteo
le 1er mai 2020
par R.D.
GIMENEZ, Antonio
le 1er mai 2020
par R.D.
GINES CICILIA, Pelerin
le 5 février 2019
par R.D.
GIMENO, Fernando
le 17 janvier 2019
par R.D. ,
Hugues Lenoir