logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
GILABERT GILABERT , Alejandro
Né le 10 mars 1908 à Barcelone - mort le 11 novembre 1979 - Ouvrier tanneur - FAI - CNT - Barcelone (Catalogne) - Equateur
Article mis en ligne le 29 juillet 2007
Dernière modification le 12 mars 2019

par R.D.
Alejandro Gilabert Gilabert

En février 1932, au plenum régional des syndicats à Sabadell, Alejandro Gilabert Gilabert avait été élu secrétaire du CR-CNT de Catalogne où il succédait à Emilio Mira. De tendance modérée, il s’opposera à la campagne menée par Felipe Alaiz contre les Trentistes et tentera d’améliorer les relations avec ce secteur. Le 16 décembre 1933 il avait présidé le grand meeting de la FAI à Barcelone.

Il a été directeur de l’organe de la FAI, Tierra y Libertad entre 1934 et 1935 à plusieurs reprises de Solidaridad Obrera. Il a été emprisonné en 1934. A partir de 1935 il était également directeur de la revue mensuelle Liberacion (1935-37) organe du groupe anarchiste du même nom dont il avait été l’un des fondateurs et dont la rédaction comptait également Luzbel Ruiz, Miguel Giménez, Tomas Cano Ruiz et à laquelle collabora Gaston Leval. En 1936 il participait à de nombreux meetings en particulier à Sitges avec Antonio Oriz, à Reus et à Sant Boi.

Au début de la guerre civile il couvrait l’expédition aux Baléares comme correspondant de guerre de Solidaridad Obrera et en août 1936 tenait un meeting à Ibiza. A partir d’octobre 1936 il avait représenté la CNT au conseil municipal de Barcelone avec I. Ruiz. Il était également secrétaire de la FIJL et de la section espagnole de HUI ( ?). Secrétaire de la FL-FAI de Barcelone en 1937 il défendait des thèses circonstancialistes, proches de celles adoptées par le plenum de la FAI à Valence.

Exilé en France à la fin de la guerre, Alejandro G. Gilabert parvenait à gagner Equateur dont il sera expulsé, mais qu’il parviendra à regagner et où il décédera à Manta le 11 novembre 1979 d’une crise cardiaque.

Alejandro G. Gilabert a collaboré à de nombreux tires de la presse libertaire espagnole dont Liberacion, Luz Y Fuerza (Madrid), Solidaridad Obrera, Tiempos Nuevos, Tierra y Libertad (Barcelone & Mexico), El Vidrio (Cartagene).

Œuvres : -"Un heroe del pueblo, Durruti" (Valparaiso, 1938) ; -"Durruti un anarquista integro (Barcelone,1937) ; -La CNT, la FAI y la revoluvion espanola" (Barcelone, 1932) ; -"Los escritores al servicio de la verdad : carta abierta a Ramon J.Sender" (Barcelone,1938) ; - Escriptors de la revolucio (Barcelone, 1937, co auteur) ; - Yo he matado a nadie (Barcelone, 1935).


Dans la même rubrique