logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
ARENAS RUIZ, Jesus
Né à Arija/Burgos en 1889 – mort le 1er août 1971 - Ouvrier arrimeur - MLE – CNT – La Havane (Cuba) – La Corogne (Galice) – New York – Mexico
Article mis en ligne le 24 juillet 2007
dernière modification le 12 novembre 2014

par R.D.
logo imprimer

Jesus Arenas Ruiz avait émigré très jeune à Cuba où il allait commencer à militer ce qui lui valait d’être expulsé et d’arriver à La Corogne en 1917 où il allait devenir l’un des responsables du syndicat des ouvriers arrimeurs et de la Fédération locale de la CNT. Le 30 mai 1920 il participait à Gijon à un meeting aux cotés de Manuel Buenacasa et d’Eduardo Quintanilla. En juin 1921 il était le délégué de La Corogne au congrès national des transports tenu à Gijon et avait sans doute représenté la Galice au plenum de Lérida le 28 avril précédent. En mars 1922 il participait à Santiago à l’assemblée régionale contre la suspension des garanties contitutionnelles puis participait à la conférence de Saragosse et en août à la création de la Confédération régionale de Galice de la CNT où il il défendait les positions les plus radicales ayant été l’un des fondateurs avec Ricardo Garcia Lago et Emilio Gonzalez Lopez du groupe anarchiste et du journal Tierra (La Corogne,1922-23, 79 numéros).

Lors de la dictature de Primo de Rivera, il retournait à Cuba où en 1924 avec Paulino Diez il organisait à La Havane la Fédération nationale cubaine des groupes anarchistes et plusieurs syndicats ouvriers.

Au moment de la guerre civile espagnole, il était à New York où il travaillait comme décorateur dans le cinéma et où il participait à la fondation des Sociétés Hispaniques Confédérées d’aide à l’Espagne dont il allait être le secrétaire de propagande et avoir une grande activité aux Etats-Unis, Mexique et Cuba. Puis, après la guerre, il partait pour le Vénézuela, la Bolivie et le Mexique où en 1946 il était membre de la régionale exilée Euskadi-Nord et participait à un comité de la régionale Galicienne en exil. Selon Garcia Oliver, il était à cette époque actionnaire d’une fabrique de bois qui lui rapportait beaucoup d’argent.

Jesus Arenas Ruiz est mort à Mexico le 1er août 1971.

P.S. :

Sources : M. Iñiguez « Esbozo… » // E. Fernandez & D. Pereira « O Anarquismo na Galizia… », op. cit. // Tierra y libertad, Mexico, septembre 1971//


Dans la même rubrique

0 | 5

ANTONELLO, Rodolfo
le 9 novembre 2018
par R.D.
ASTRALDI, Silvio
le 3 mai 2018
par R.D.
ARDISSONE, Valentino
le 3 mai 2018
par R.D.
ARDISSONE, Jacques
le 3 mai 2018
par R.D.
APOLLONI, Ferdinando
le 3 mai 2018
par R.D.
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10