logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
GATTI, Gerardo
Né vers 1930 – assassiné en 1976 (?) - Ouvrier linotypiste - FAU – ROE – OPR 33 – CNT - Montevideo
Article mis en ligne le 11 juillet 2007
Dernière modification le 9 juin 2018

par R.D.

C’est vers 1951 que Geradro Gatti était entré en contact avec le mouvement libertaire. Etudiant et secrétaire aux questions syndicales de la Fédération des étudiants uruguayens, il intégrait rapidement les Jeunesses Libertaires qui se réunissaient au local du syndicat des ouvriers boulangers de la rue Arequita à Montevideo. C’est là qu’il allait organiser de nombreuses conférences et débats de formation théorique et historique. En 1952 il participait aux grèves lancées par le groupe des "sindicatos solidarios". Il fréquentait alors l’Ateneo Libre Cerro-La Teja où il rencontrait de nombreux ouvriers libertaires de l’industrie navale et des entrepôts frigorifiques. C’est à cette époque qu’il décidait d’apprendre le métier de linotypiste dans l’atelier du compagnon Franano et abandonnait ses études.

Fin 1954 il s’intégrait à la rédaction du périodique libertaire Voluntad (Montevideo) où avec Ruben Barcos il allait sans cesse écrire sur la « necessité de l’organisation politique de l’anarchisme uruguayen ». et fut l’un des maitres d’œuvres d’un Plenum national anarchiste en vue de la formation d’une Fédération. Il participait en 1956 à la fondation de la Federation Anarchiste Uruguayenne (FAU) dont il sera le secrétaire et était nommé membre de la rédaction des journaux Lucha Libertaria et Rojo Y Negro.

Au dé"but des années 1960 il était à Buenos Aires où il était le représentant de la FAU aux éditions Proyeccion qui venaient d’être fondées et réunissainet diverses composantes du mouvement libertaire..

En 1964, membre du syndicat des arts graphiques, il joua un rôle important dans la réunification du mouvement syndical au sein de la CNT au secrétariat delaquelle il fut élu. Il fut également nommé directeur du quotidien de gauche Epoca poste qu’il occupa jusqu’à l’interdiction du titre en 1967. Membre de la tendance Combative de la CNT, il fut en 1968 l’un des fondateurs du groupe clandestin ROE (Résistance Ouvriers Etudiants) et de son bras armé OPR 33 (Organisation populaire révolutionnaire 33) organismes de résistance à la dictature militaire impulsés par les libertaires. Arrêté en 1970 il fut interné au camp de concentration "Kilometro 13 del Camino Maldonado" dont il ne sera libéré qu’après une longue grève de la faim.

Exilé en Argentine en 1973, il y poursuivit le combat jusqu’à son enlèvement à Buenos Aires en juin 1976 par les forces armées argentines dans le cadre du plan Condor (l’élimination physique des révolutionnaires latino américains). Gerardo Gatti fait partie des centaines de militants disparus « sans laisser de traces » dans les casernes et lieux de torture de la dictature argentine.


Dans la même rubrique

0 | 5

GARRIDO, Sofia [Née LOAISE, Maria Sophia]
le 2 février 2020
par R.D.
GASTARDY
le 7 décembre 2019
par R.D.
GASA JAUMONT, Cosme
le 17 mars 2019
par R.D.
GASCHET
le 12 décembre 2018
par R.D.
GASCON MOLINA, José
le 29 avril 2018
par R.D.