logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
se suicide ( ?) le 23 novembre 1935
GARIONI, Mario
Lyon (Rhône) – Barcelone (Catalogne)
Article mis en ligne le 9 juillet 2007

par R.D.

En 1920 pour échapper au fascisme Mario Garioni s’était réfugié en France et s’était installé à Lyon. Expulsé en 1925, il se rendait en Belgique dont il était également expulsé. Après un séjour au Luxembourg et en Suisse, il gagnait l’Espagne en 1931 lors de la proclamation de la République. En 1933 il était reconduit à la frontière portugaise. Revenu clandestinement à Barcelone, il y était arrêté et le 20 décembre 1933 était condamné à un an de prison. A la fin de sa peine, il était reconduit à la frontière française et était arrêté à Perpignan et condamné à un mois de prison pour "contravention à arrété d’expulsion".Toutes ces arrestations et emprisonnements avaient ébranlé peu à peu sa santé mentale et il devint paranoiaque. A sa libération de la prison de Perpignan, il commençait à errer dans le sud de la France et vivait alors dans une mine désaffectée au bord d’une voie ferrée. Le 23 novembre 1935 Mario Garioni se serait jeté sur une voie ferrée près de Toulouse. Toutefois, selon certaines sources de l’époque, on aurait trouvé son corps décapité et ligotté sur les rails.


Dans la même rubrique

0 | 5

GARRIDO, Sofia [Née LOAISE, Maria Sophia]
le 2 février 2020
par R.D.
GASTARDY
le 7 décembre 2019
par R.D.
GASA JAUMONT, Cosme
le 17 mars 2019
par R.D.
GASCHET
le 12 décembre 2018
par R.D.
GASCON MOLINA, José
le 29 avril 2018
par R.D.