logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
Né à Rero (Formignana) le 28 septembre 1882
BALBONI, Secondo
Journalier - Reims (Marne) - Neudorf (Bas Rhin) - Suisse - Bruxelles - Marseille (Bouches-du-Rhône) - Bruxelles
Article mis en ligne le 14 novembre 2006
dernière modification le 4 août 2007

par R.D.
logo imprimer

Secondo Balboni avait adhéré en 189 au Parti socialiste avant de devenir anarchiste. E1912 il participait au congrès anarchiste tenu à Migliarino.

Secondo Balboni, qui le 29 juillet 1921 avait été accusé d’avoir tué un fasciste et avait été condamné par contumace d’abord à quatre ans puis à vingt ans de réclusion, s’était enfui en France, d’abord à Reims (Marne) puis à Neudorf, près de Strasbourg, où il militait activement à la Lega Italiana dei diritti dell’uomo (LIDU). Le 26 décembre 1934 il se voyait signifier un arrêté d’expulsion du territoire français comme de nombreux autres militants anarchistes italiens tels Roberto Giglioli, Camilo Berneri, Mastrodicasa ou Persici. En 1935 il était en Suisse à Winterthur où il bénéficiait de l’aide d’une coopérative socialiste., puis rentrait clandestinement en France où le Secours Rouge lui fournissait de faux papiers. De nouveau arrêté et expulsé il allait alors à Bruxelles où il adhérait au Parti socialiste.

Secondo Balboni était, semble-t-il, à Marseille à la fin des années 1940. Il était ensuite à Bruxelles où sous l’occupation il était arrêté janvier 1941 par les allemands et extradé en Italie. Le 2 juin 1941 il était envoyé pour cinq ans au confinat de l’île de Ventotene. A la chute du fascisme, il était transféré au camp de concentration de Renicci di Anghiari dont il était libéré le 7 septembre 1943. Il n’y a plus aucune autre information après cette date.

P.S. :

Libertaire, année 1934// Dizionario degli anarchici italiani... op. cit. (Notice de C. Silingardi) //


Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10