logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
FRAYSSE, Baptistin, Hébert
Né à Langogne (Lozère) le 23 mars 1897 – mort le 24 mars 1979 - Serrurier, cuisinier - UA – Paris
Article mis en ligne le 11 juin 2007
Dernière modification le 20 octobre 2020

par R.D.

Baptistin Fraysse s’était engagé au début de la guerre dans l’infanterie coloniale. Militant anarchiste dans les années 1920 il exerça divers métiers (serveur, serrurier, cuisinier) et fut même figurant dans la version muette du « Napoléon » d’Abel Gance. Il fut également impresario. Marié en 1921 avec la fille d’un pensionnaire de la Comédie française, dont il eut un fils, il fut du 11 mars au 2 juin 1924 le gérant du Libertaire quotidien où il avait remplacé Gabriel Braye. Toutefois, dès mars 1924, il avait été vivement critiqué lors de réunions du Comité d’administration du Libertaire, notamment par Léon Louis, qui lui reprochait son incompétence et "sa manie de fouiller partout".

Le 1er mars 1924 il avait été arrêté et à demi assommé lors d’une manifestation en faveur de Jeanne Morand. Inculpé « d’outrages par gestes de menaces envers les agents de la force publique", il était poursuivi le 11 juin devant la 10è chambre correctionnelle.
Il pourrait s’agir du Fraysse, qui au printemps 1924, devait accompagner Germaine Berton lors d’une tournée de conférences pour l’amnistie dans le sud de la France (Avignon, La Ciotat, Toulon, Alès, Nîmes, Montpellier, etc...), mais avait été remplacé par Chazoff.

Le 4 juin 1924, il avait été remplacé à la gérance du Libertaire par René Devry.

En 1928 il était condamné à une lourde peine et interné à la prison centrale de Melun dont il était libéré en octobre 1936. Il partait s’installer alors à la Seyne (Var) où il allait militer au Parti communiste jusqu’à son décès survenu le 24 mars 1979 (voir sa notice complète dans le Maitron).


Dans la même rubrique