logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
Né à Civitella Paganico le 28 mai 1902 - mort le 4 février 1970
FRANCI, Dario
Ouvrier mécanicien - FAI - USI - Piombino (Livourne) – Turin - Paris
Article mis en ligne le 9 juin 2007

par R.D.

C’est quand il avait à peine 15 ans que Dario Franci était venu s’installer à Piombino avec sa famille. Il commençait à travailler immédiatement aux Hauts forneaux et entrait en contact avec des militants anarchistes. Avant la première guerre mondiale il participait activement à la lutte antifasciste dans les rangs du 144è Bataillon des Arditi del Popolo.

Après une période militaire à Venise en 1923, il rentrait à Piombino où il était soumis à surveilance comme « élément subversif ». Il partait alors pour Turin avec d’autres militants et travaillait à l’usine Fiat où il allait avoir un rôle essentiel dans l’organisation de noyaux anarchistes et antifascistes. En contact avec des compagnons émigrés à Lyon (France) il en recevait propagande et aide matérielle qu’il répartissait au profit des prisonniers politiques. Suite à une série d’arrestations au printemps 1931, il retournait à Piombino pendant deux ans puis revenait à Turin où, soumis à une surveillance étroite, il devait se contenter d’une activité sydicale minime.

En 1937 il partait pour la France avec l’intention de partir ensuite combattre en Espagne. Mais arrivé à Paris, une série d’obstacles matériels, le faisait rester sur place. Après l’occupation allemande il était arrêté par la police française et emprisonné à la caserne des Tourelles Libéré en 1942, il était raccompagné à la frontière et remis aux autorités italiennes. Il était alors envoyé au camp de concentration de Manfredonia où il allait être interné jusqu’à la fin de la guerre.

Après guerre il a milité à la Fédération Anarchiste Italienne (FAI) et à l’Union Syndicale Italienne (USI). Dario Franci est mort le 4 février 1970.


Dans la même rubrique