Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site

Y’en a pas un sur cent… et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.

LARTIGUE, Alexis

Saint-Denis
Article mis en ligne le 7 juin 2024
dernière modification le 11 juin 2024

par R.D.

En 1892 Alexis Lartigue résidait 20 rue Samson à Saint-Denis. Ouvrier à l’usine Christofle, il avait fait partie le 4 mars 1894 de la soixantaine d’ouvriers qui s’étaient opposés aux gendarmes venus arrêter à l’usine le compagnon Auguste Heurteaux. Le 21 mars 1894, Auguste Heurteaux comparaissait en police correctionnelle avec Cyprien Gavot, Alexis Lartigue, Arthur Maigret, Eugène Thibivilliers, François Carré, pour outrages et rébellion. Heurteaux fut condamné à 6 mois de prison, le tribunal avait acquitté Gavot, mais condamné Lartigue à 25 francs d’amende et Maigret à deux mois de prison. Thibivilliers et Carré, chacun à 3 mois.


Dans la même rubrique