Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site

Y’en a pas un sur cent… et pourtant des milliers d’hommes et de femmes de par le monde, souvent persécutés, embastillés, goulagisés et parfois au prix de leurs vies, ont poursuivi leur chevauchée anonyme à la recherche d’un impossible rêve : un monde sans dieux ni maîtres.

PUERTOLAS OTIN, José

Né le 13 août 1915 à Castillazuelo (Huesca) — mort en déportation le 17 juillet 1941 — CNT — Huesca (Aragon) — France
Article mis en ligne le 14 juin 2023
dernière modification le 12 juillet 2024

par R.D.

Militant de la CNT aragonaise, José Puertolas Otin avait été pendant la guerre milicien dans la Colonne Roja y Negra. Passé en France lors de la Retirada, il avait été interné dans divers camps puis sans doute enrôlé dans une Compagnie de travailleurs étrangers (CTE) pour aller travailler aux fortifications de la ligne Maginot. Fait prisonnier par les Allemands lors de la percée du printemps 1940, il fut déporté en juin 1941 au camp de concentration de Mauthausen puis de Gusen où il décédait le 17 juillet 1941.


Dans la même rubrique

PUGES FABRO Teresa, Anna, Filomena [épouse AMELA]

le 22 juillet 2024
par R.D.

PUISSANT, Francisque, Antoine

le 21 avril 2024
par R.D.

PUIG ARTIGAS, Pedro

le 27 mars 2024
par R.D.

PULSINELLI, Tito

le 28 juin 2023
par R.D.

PUIG, Lorenzo

le 14 juin 2023
par R.D.