Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
RAUSA BERNIZ, Miguel
Né le 5 juin 1919 à Ballobar (Huesca) - FIJL – MLE – CNT – Huesca (Aragon) – Sète (Hérault)
Article mis en ligne le 11 juin 2023
dernière modification le 22 février 2024

par R.D.

Miguel Rausa Berniz était le frère aîné de Manuel. Orphelin de mère à l’âge de 9 ans, il avait été élevé, comme ses sept autres frères, par leurs sœurs aînées et avait pu être scolarisé jusqu’à l’âge de 13 ans. Dès la proclamation de la république en 1931, il avait adhéré à la CNT et à l’Athénée libertaire de Ballobar.
Pendant la guerre et la Révolution, et après avoir tenté de s’intégrer à la Colonne Durruti, il avait participé à la Collectivité agricole de Ballobar. Puis en février 1937 il était parti pour le front dans les rangs de la 130e Brigade mixte, de la 43e Division commandée par le communiste El Esquinazao où il participa jusqu’en juin 1938 aux combats de la poche de Bielsa. Il passait ensuite en France avant de revenir sur le front d’Aragon où il fut blessé.

Passé en France lors de la Retirada, il fut interné aux camps d’Argelès, Barcarès et Saint-Cyprien. Il fut ensuite enrôlé dans une Compagnie de trvailleurs étrangers (CTE) pour aller travailler à la frontière belge aux trvaux de fortifications de la Ligne Maginot. Fait prisonnier à Épernay lors de la percée allemande du printemps 1940, il fut de nouveau interné à partir de juin au camp d’Argelès. En janvier 1941 il fut affecté à un groupe de travailleurs étrangers à destination de Prades d’où, suite à une protestation collective, il fut renvoyé à Argelès. En mai 1941 il fut affecté pour aller travailler dans les vignes de la région de Béziers. Après l’occupation de la zone lire, il fut envoyé en janvier 1943 pour aller travailler aux fortifications nazies de Sète. Il y participait alors à la réorganisation clandestine de la CNT et du mouvement libertaire.

Après la Libération il s’installait à Sète où, comme son frère Manuel, il allait être à plusieurs reprises le secrétaire ou le trésorier de la FL-CNT. Bien que de tendance orthodoxe, il assista, dans les années 1970 à divers réunions tenues à Narbonne par la tendance liée à Frente Libertario.

En 2001 il vivait toujours à Sète où il était toujours libertaire. Il avait pour compagne Pilar Blazquez Garcia (née le 12 octobre 1923 à El Barraco) et était le père de Germinal (né à Sète le 30 juin 1950) également militant libertaire.


Dans la même rubrique

RANIERI, Enrico « BAKUNINO »
le 31 mai 2024
par R.D.
RASQUIN, Paul, Marc, Jules
le 10 avril 2024
par R.D.
RATTI, Giuseppe
le 27 octobre 2023
par R.D.
RASPOLLINI, Doro
le 25 septembre 2023
par R.D.
RAVENNA, Luciano
le 17 septembre 2023
par R.D.