Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
STOKOVITCH
Né vers 1869 – mort en 1913 - Bulgarie – Odessa - Paris
Article mis en ligne le 29 octobre 2022
dernière modification le 7 septembre 2023

par R.D.

Fils d’un petit fonctionnaire, Stokovitch avait été élevé au lycée français de Constantinople. Treès jeune il s’était lancé dans la politique et notament lalutte armée contre les urcs et fut notoirement actif dans les montagnes au sud et sud ouest de la Bulgarie où il tua plusieurs gendarmes turcs et fut lui-même blessé au genou, ce qui le faisait boiter. Après avoir participé à un attentat contre le ministre Stamboulov, il avait été condamné à mort par contumace et s’était réfugié en Russie à Odessa oùil fut acceuilli par le Comité révolutionnaire bulgare.

Menacé d’être arrêté, il regagnait les montagnes du Kara Dag où « coiffé du fez, parlant le turc et le français, un peu l’arabe, il pouvait passer pour un fidéle sujet du sultan ». Trahi par une femme, il fut arrêté et emprisonné avec un groupe de révolutionnaires arméniens. Condamné à la détention perpétuelle, il fut ensuite déporté en direction de Damas (Syrie). Débarqué à Beyrouth, en attendant d’être acheminé en Syrie, il y fut emprisonné et en profita pour s’évader aec un grec et un italien. Dans les montagnes du Liban il trouva asile dans plusieurs couvents chrétiens où sa connaissance du français lui permit de donner des cours à de jeunes novices. Puis muni de lettres de recommandation de l’abbé d’un monastère, il traversa le Liban et la Judée et arriva à Gaza. Accompagnant des bédouiens, il gagna esuite Alexandrie (Égypte) où des commerçants bulgares luipermirent de rester 4 mois à l’hôpital allemand pour reprendre des forces.
Il emigra ensuite en France et s’installa àParis vers 1894 où au printemps il rencontra le docteur Marc Pierrot chez des compagnons de la colonie russe qui l’avaient receuilli. Selon ce dernier, qui n’était pas encore anarchiste, Stokovitch « n’avait de sympathie que pour les anarchistes à cause de leur énergie ». Tombé malade, il décédait d’une double pneumonie à l’hôpital Broussais vers l’été 1913.


Dans la même rubrique

STROHBEIL, Ernst
le 11 mai 2024
par R.D.
SRENGER, Johann
le 28 janvier 2024
par R.D.
STRINNA, Giuseppe
le 13 septembre 2023
par R.D.
SPADONI, Euro
le 11 septembre 2023
par R.D.
SPANNNAGEL, Alfred, Vincent
le 8 juillet 2023
par R.D. ,
Dominique Petit