logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
BACH
Cocher ; ouvrier plâtrier - Bordeaux (Gironde)
Article mis en ligne le 1er mai 2007
dernière modification le 19 mai 2017

par R.D.
logo imprimer

Bach était en 1883 le président de la chambre syndicale des maîtres cochers bordelais. Signalé comme anarchiste il lutta contre le projet d’une association de maîtres-cochers aisés de la ville qui comptaient s’attribuer le monopole par la mise en mouvement de voitures à bon marché destinées à ruiner les petites exploitations. En avril 1892, il travaillait alors comme ouvrier plâtrier et fut, comme plusieurs autres militants anarchistes de Bordeaux l’objet de perquisitions : préventivement à la manifestation du 1er mai, il avait été arrêté le 24 avril avec notamment Antignac, Palange, Léon Mathieu, Lapeyre et Benoit. Il demeurait alors 24 rue Deynés. Poursuivis pour "association de malfaiteurs", tous bénéficièrent d’un non lieu le 27 août suivant.

Un Bach assista comme délégué de Bordeaux – il était trésorier général du comité d’organisation – au 3è congrès national des syndicats et groupes corporatifs ouvriers de France, tenu à Bordeaux-Le Bouscat en octobre-novembre 1888. Y a-t-il identité avec le précédent ou avec un A. F. Bach qui était membre de la société bordelaise des paveurs cimentiers L’Epargne qui existait déjà en 1892. Celui-ci était membre du conseil supérieur de la coopération en 1918 et le demeura plusieurs années. La société L’Epargne, d’abord située rue Devries, fut transférée 28 rue Jenny-Lepreux en 1902.

P.S. :

Sources : AD Gironde, série M, anarchistes = Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier..., op. cit.// Le Père Peinard, 8 mai 1892 // Arc. Nat. F7/12507 , F7/12723, BB 186449 //


Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10