logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
STETZENKO, Stepan, Pavlovich
Né en Ukraine en 1899 - fusillé le 28 décembre 1937 - Chemi,not - Moscou
Article mis en ligne le 8 août 2020
Dernière modification le 6 octobre 2020

par Nick Heath, R.D.

Stepan Stetzenko (orthographié aussi Stytzenko) était devenu un actif militant anarcho-syndicaliste à Moscou à partir de 1917 notamment chez les cheminots .
À partir de 1920, il siégea au secrétariat de l’Union des universalistes anarchistes de Moscou. Il fut arrêté pour la première fois lorsqu’en novembre 1921 , lui et d’autres membres du secrétariat universaliste (Alexander Shapiro et German Askarov) s’étaient rendus au siège de Cheka pour demander pourquoi leur camarade Vladimir Barmash avait été arrêté. A leur tour, ils furent arrêtés et accusés d’avoir aidé et encouragé les makhnovistes et les « anarcho-bandits », de contrefaçon et d’appartenance au groupe clandestin de Lev Tchorny. Il convient de souligner que les universalistes étaient considérés comme les moins critiques des groupes anarchistes envers le régime communiste a vec lequel ils avaient favorisé la coopération.

Le 28 janvier 1922, Stetzenko, Askarov et Mikhail Simchin entamèrent une grève de la faim à la prison de Kisselnaya à Moscou. Le troisième jour de la grève, ils avaient été transférés dans une autre prison, où ils furent physiquement agressés. Déjà condamnés à être envoyés au camp de concentration pour 2 ans à Severo-Dvinsk, ils furent envoyés à Arkhangelsk, avec 17 autres anarchistes qui n’avaient pas participé à la grève de la faim. Les trois compagnons avaient déclaré qu’ils continueraient la grève de la faim.
Il est à noter que la Tcheka panrusse les avait condamnés au camp de Severo-Dvinsl, tandis que la Tchéka de Moscou les avait condamnés à Arkhangelsk.

Au 9ème jour de la grève de la faim, les trois anarchistes grévistes de la faim furent mis dans un traîneau et abandonnés dans le froid de 25 degrés au-dessous de zéro pendant plusieurs heures. Au 16e jour de la grève, Simtchine eut des convulsions et les tchékistes acceptèrent de respecter les conditions des grévistes de la faim. Cependant, cela s’avéra être un mensonge et la grève de la faim reprenait le 3 mars. Le troisième jour de la nouvelle grève de la faim, Stetzenko avait une température de 40 degrés et était devenu sourd. Le lendemain, Askarov avait des convulsions et était au seuil de la mort.

Un télégramme était arrivé de la Tcheka panrusse ordonnant l’annulation de la sentence et le retour des 3 anarchistes à Moscou pour un nouveau procès. Suite à la menace d’une nouvelle grève de la faim, ils étaient finalement renvoyés à la prison de Kisselnaya de Moscou où ils avaient entamé leur première grève de la faim deux mois auparavant.

Stetzenko passera le reste de sa vie dans les prisons, les camps et en exil. Il a été abattu, avec le militant socialiste révolutionnaire puis anarchiste Alexander Yascheritsyn le 28 décembre 1937 au camp de travail correctionnel du nord-est (territoire de Khabarovsk, aujourd’hui région de Magadan).


Dans la même rubrique

0 | 5

STEIN, Ralf, Arno
le 8 août 2021
par R.D.
STANLEY, Tobie
le 8 août 2021
par R.D.
STEPNAIA, Dora
le 23 juillet 2021
par R.D.
STRUBE, Frederic (ou STRUBLE )
le 8 août 2020
par R.D.
SPIELMANN Victor
le 10 juillet 2020
par R.D.