Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site

BONJOMME, Jacqueline

UA — Nord
Article mis en ligne le 13 juillet 2020
dernière modification le 12 juillet 2024

par R.D.

Militante semble t il du groupe anarchiste de Croix Wasquehal, Jacqueline Bonhomme avait été le 1er avril 1923 à Lille la conférencière de la causerie « l’émancipation de la femme et de l’enfant » où, après avoir fait l’historique de l’effort des femmes depuis la Révolution de 1789, puis de 1848, pour s’émanciper, elle avait appelé à agir ans les syndicats où la mentalité des femmes pouvait évoluer plutôt que dans les groupes féministes. « « Nous ne sommes pas des féministes, mais des anarchistes ; nous voulons l’émancipation de la femme et par émanciper, terme juridique, nous entendons échapper à toute tutelle et jouir de certaines prérogatives au même titre que l’homme … Le syndicat est un moyen d’émancipation à condition que nos compagnes y participent activement et non comme éléments passifs. Le rôle du compagnon n’est pas seulement de chercher à libérer sa compagne sexuellement, mais aussi de l’aider à se libérer moralement. Le travail en commun éduque la femme et l’initie en vue de son émancipation sexuelle et morale… ». Quand à l’éducation des enfants elle recommandait d’éveiller leur curiosité pour remplacer l’autorité, dénonçait la nocivité des châtiments corporels mais ajoutait qu’il était parfois « bon d’être ferme envers l’enfant et de ne pas lui permettre d’être un petit tyran »


Dans la même rubrique

BLONDEL, Emile, Paul

le 12 juin 2024
par R.D.

BODEAU (ou DODOT)

le 12 juin 2024
par R.D.

BONAMICI, Claudio

le 26 mai 2024
par R.D.

BONUCELLI Giuseppina

le 26 mai 2024
par R.D.

BLIN, Charles

le 5 avril 2024
par R.D.