Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
DIOS AMILL, José de
Né le 10 juillet 1910 à Fraga (Huesca) - mort en 2002 - Ouvrier coiffeur - CNT - - Fraga (Aragon) – Andorre
Article mis en ligne le 3 avril 2020
dernière modification le 7 septembre 2023

par R.D.
José de Dios Amill

C’est dans l’échoppe de barbier de son père que José de Dios Amill avait appris son métier de coiffeur. Passionné de lecture, il était aussi un sportif pratiquant la gymnastique suédoise et membre de l’équipe de football de Fraga.
Adhérent à la CNT, il fut pendant la guerre et la révolution membre du Conseil municipal de Fraga en tant que conseiller à la culture Avec les livres récupérés chez ceux qui avaient fui Fraga, il constitua une bibliothèque et organisa également diverses séance de cinéma et de théâtre. Puis il s’enrôla à Barbastro dans l’armée républicaine et fut envoyé à Barcelone.
Passé en Frane lors de la Retirada, il fut interné dans divers camps puis fut enrôlé dans la 86e Compagnie de travailleurs étrangers pour aller travailler aux fortifications de la Ligne Maginot. Fait prisonnier à Bar le Duc lor de la percée allemande de juin 1940, il fut interné en stalag à Toul, puis en janvier 1941 déporté au camp de concentration de Mauthausen (matricule 5141) où il fut recruté comme coiffeur ce qui lui avait permit jusqu’à mai 1941 d’échapper aux travaux forcés dans la carrière de pierres. En août suivant il avait été affecté au Kommando Brestein (à 200 kilometres du camp central) pour y construire une route. A la fin de l’année il était tellement affaibli, que deux de ses compagnons devaient l’aider à marcher pour aller au travail.
En septembre 1942 il fut affecté au Kommando Steyer où les dépotés travaillaient pour une usine de moteurs d’aviation et de voiture et où il parvint à survivre jusqu’à la libération le 5 mai 1945.
Rapatrié en France, il s’installa d’abord à Paris, puis chez une famille originaire de Fraga où il travailla comme ouvrier agricole avant de s’instller en Andorre où il reprit son métier de coiffeur. En avril 1947 il parvenait à La Seo de Urgel à rencontrer sa compagne Concha qu’il n’avait plus vu depuis son départ à Barelone et qui habitait alors à Lerida.
Après plusieurs années, il parvint à régler et légaliser sa situation en Espagne et à retourner à Fraga.

José de Dios Amill est décédé à Fraga en 2002.

Œuvre : - La Verdad sobre Mauthausen (1995).


Dans la même rubrique

DHELCOURT
le 16 février 2024
par R.D.
DI POMPEO, Vincenzo
le 14 février 2024
par R.D.
DIANA, François, Michel
le 15 septembre 2021
par R.D. ,
Françoise Fontanelli Morel ,
Thierry Bertrand
DINET, Pierre
le 23 février 2021
par R.D.
DIMITROV, Denue
le 23 février 2021
par R.D.