logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
ARCOS, Henri, Marius "Le FRISÉ"
Né à Marseille le 6 février 1883 - Ouvrier ajusteur - Marseille (Bouches-du-Rhône)
Article mis en ligne le 11 avril 2007
dernière modification le 16 avril 2016

par R.D., René Bianco
logo imprimer

Henri Arcos dit le Frisé demeurait avec sa mère au 216 rue d’Endoume. Ouvrier ajusteur à l’huilerie Verminck, Boulevard de la Corderie, il donnait satisfaction pour son travail. Membre actif du groupe individualiste d’éducation libre, du groupe de la Jeunesse anarchiste et du Comité de Défense Sociale (CDS), il n’hésitait pas à porter la contradiction à Sébastien Faure lui même lors des conférences des 7 février et 23 décembre 1911 où il développa notamment les théories individualistes et avait condamné l’action syndicale.

Henri Arcos avait subi diverses condamnations : 3 ans de prison à Aix le 21 mai 1901 pour "vol", 1 mois de prison à Nîmes le 24 novembre 1901 pour "coups et blessures et dégradation de monuments publics, 15 jours de prison le 2 juin 1905 pour "insoumission". A la mi septembre il obtint réhabilitation de ces condamnations par un décret.

Début juillet 1911 il avait quitté Marseille pour aller un mois à Vichy puis pour aller travailler comme chauffeur d’automobiles à Paris.

P.S. :

Sourcs : AD Marseille M6/4474, 4687, 10810 = R.Bianco "le mouvement anarchiste à Marseille…, op. cit. // Arc. Nat. F7/13053 //


Dans la même rubrique

0 | 5

ANTONELLO, Rodolfo
le 9 novembre 2018
par R.D.
ASTRALDI, Silvio
le 3 mai 2018
par R.D.
ARDISSONE, Valentino
le 3 mai 2018
par R.D.
ARDISSONE, Jacques
le 3 mai 2018
par R.D.
APOLLONI, Ferdinando
le 3 mai 2018
par R.D.
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.10