logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
CHARRIE (ou CHARRIER) , Cyprien, Jacques
Né le 7 novembre 1867 à Paris 18 - Imprimeur typographe ; garçon plombier – Paris
Article mis en ligne le 13 août 2018

par R.D.

En 1893 Cyprien Charrié (orthographié aussi Charrier) , demeurait en garni avec sa compagne la lingère Marie Guého (née à La Rochelle) au 70 rue des Moines. Il avait été dispense du service de 3 ans ayant un frère sous les drapeaux, mais avait fait deux fois 2 mois de service actif.

Son frère aîné Léon Joseph était fiche comme anarchiste militant et était selon la police le responsable d’une bande de cambrioleurs dont son frère Cyprien aurait également été membre.

Depuis 1892 Cyprien n’avait pas de travail dans sa profession de typographe et travaillait comme garçon plombier.

Il fut fiché comme anarchiste en juillet 1894 après avoir été arrêté lors de la rafle anti anarchiste du 1er juillet. Lors de la perquisition infructueuse, la police avait note la présence sur les murs de la chambre de plusieurs illustrations du supplément illustré du Petit Parisien, représentant l’arrestation , la détention et la mort de Ravachol.
Lors de son interrogatoire il avait nié être anarchiste et avait déclaré les désapprouver : “Ce sont des gens qui font mal”. Il avait assure n’avoir jamais assisté à des réunions, ne pas s’occuper de politique et ne s’être pas même inscrit sur les listes électorales depuis son arrive dans le quartier e 1892. Poursuivi pour “association de malfaiteurs”, il fut incarcéré à Mazas. Remis en liberté provisoire le 6 juillet 1894, il bénéficiera d’un non lieu en juin 1895.