Bandeau
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
JAFFARD, Julien, Ludovic, Sébastien
Né le 31 mai 1857 à Lesterps (Charente) - Garçon des postes ; Journalier – Paris
Article mis en ligne le 7 août 2018

par R.D.
logo imprimer
JPEG - 47 ko
Julien Jaffard

Julien Jaffard, dont le père était typographe au journal Le Gaulois, avait travaillé à partir de 1883 comme garçon de bureau à l’administration des Postes et télégraphes. Il en avait été renvoyé en 1889 pour « intempérance et inexactitude ».

Le 31 mars 1892, lors d’une conférence rue Victor Cousin présidée par le député Trelat, il avait été arrêté pour avoir crié « A bas Trelat ! Vive l’anarchie ! Vive Ravachol !  ». Il avait été trouvé porteur d’écrits anarchistes et de convocation à des réunions du groupe Le droit à la vie.

Début 1893 il demeura 13 rue de Bièvre, puis 2bis rue Saint Médard où le 1er juillet 1894 il fut l’objet d’une perquisition qui ne donna aucun résultat et fut poursuivi pour « association de malfaiteurs ». A cette époque il subsistait en distribuant des prospectus sur la voie publique. Le 9 mars 1894 il avait été condamné à 7 jours de prison pour « mendicité ». Lors de son interrogatoire il affirma n’aller à aucune réunion et n’avoir « aucun rapport avec les anarchistes ». Il fut incarcéré à Mazas avant d’être remis en liberté provisoire le 19 juillet et fin juin 1895 de bénéficier d’un non lieu.

P.S. :

Sources : Fichier Bertillon // APpo BA 78 / Arch. de Paris D3 U6 50 //

Iconogr. : Fichier Bertillon.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2