logo site
Dictionnaire international des militants anarchistes
Slogan du site
Descriptif du site
REINSDORF, August, Frederic
Né le 31 janvier 1849 à Pegau (Leipzig) - décapité le 7 février 1885 - Imprimeur - Allemagne – Suisse
Article mis en ligne le 15 juillet 2018
Dernière modification le 23 juillet 2018

par R.D.

Après avoir quitté l’école à l’âge de 14 ans, August Reinsdorf avait appris le métier de compositeur typographe. A la fin de son apprentissage en 1867, il alla "sur le trimard" et travailla dans diverses villes dont Francfort, Stettin, Berlin, Manheim, Hanovre.

Insoumis au service militaire,lors de la guerre de 1870, il s’était réfugié en Suisse à Genève où il rtencontra de nombreux réfugiés politiques et devint d’abord social-démocrate avant semble-t-il d’avoir rencontré J. Most qui l’amena à l’anarchisme.

Il alla par la suite à Paris, Londres, Bruxelles.

En octobre 1876 il avait participé au congrès tenu à Berne par l’AIT, puis était rentré sous une fausse identité - John Penzenbach - en Allemagne où au début des années 1880 il participait avec notamment Riekens, Rinke et Werner aux premiers groupes anarchistes allemands.

Il aurait participé le 18 septembre 1880 à la réunion de Vevey (Suisse) -avec entre autres Kropotkine, Elisée Reclus, Schultze, Otter, Pierre Martin..- où avaient été adoptées l’autonomie des groupes et la propagande par le fait.

Il fut poursuivi et condamné à quatre reprises pour « colportage d’écrits socialistes », pour « port d’armes » et pour « fabrication de faux papiers ».

Le 27 septembre 1883 il fut l’organisateur d’ un attentat, raté, à la bombe contre le Kaiser, lors de l’inauguration du monument Germania à Niederwald. pour lequel il fut condamné à mort et à 15 ans de travaux forcés et fut décapité le 7 février 1885.
Lors du procès tenu à Leipzig du 15 au 22 décembre 1884, avaient également été condamnés E. Kuchler et R. Rupsch (à mort), K. Bachmann et K. Holzhauer (10 ans de travaux forcés) tandis que A. Tollner, K. Rheinbach et F. Söhngen avaient été acquittés.
Devant le tribunal Reinsdorf avait revendiqué son acte et avait notamment déclaré lors de sa défense : « La masse du peuple succombe sous les tortures et elle est déterminée à la révolte. Le jour où elle se lèvera, pas un bourgeois n’osera se montrer dans les rues, car ce qui s’est passé jusqu’à présent, ne sera qu’un enfantillage .. Et si j’avais dix têtes, , je les sacrifierais toutes pour la lutte contre la société égoïste, lâche et corrompue…Le jour de la revanche suprême approche, les opprimés sont tous prêts à la révolte. Les ouvriers ont assez de dynamite à leur disposition pour faire sauter la bourgeoisie toute entière. C’est ce que l’on verra bientôt. Je tombe en criant Vive l’anarchie ! ». ».


Dans la même rubrique

0 | 5

REAL, Jean Jacques
le 2 mars 2019
par R.D. ,
Hugues Lenoir
RECASENS, Antonio
le 26 avril 2017
par R.D.
REDONDO LAPEIRA, Margarita « MARGOT »
le 22 août 2016
par ps
REGAINI
le 11 juin 2016
par ps
REISSER, René, Léonce
le 18 mai 2016
par ps