GOBAUD, Jean-Marie

Paris
jeudi 31 août 2017
par  R.D.
popularité : 11%

Jean Marie Gobaud (orthographié parfois Gobeaud), comme son frère cadet Emile Antoine, était membre au début des années 1890 du groupe des Vème-XIIIème arrondissement. Tous deux étaient considérés comme « très militants et dangereux » et demeuraient chez leur mère 7 rue Jean-Marie Jégo. En avril 1891, ils avaient jeté dans la cour de la caserne de Lourcine un manifeste de la Ligue des antipatriotes incitant les soldats à la désobéissance et à tuer leurs chefs. L’aîné des Gobaud avait été condamné pour outrage et rébellion. Vers 1892 tous deux, avec entre autres Bertrand et Colliard, militaient au groupe de propagande par l’écrit du XIIIème arr


Sources : APpo BA 77 //


Brèves

7 juillet - FONDS D’ARCHIVES COMMUNISTES LIBERTAIRES (Montreuil)

Quoi de neuf au Fonds d’archives communistes libertaires ?
Il y a six mois était inauguré le (...)

28 juin - LIBERTARIAS Femmes anarchistes espagnoles

Les éditions Nada ont le plaisir de vous annoncer la parution de Libertarias, femmes anarchistes (...)

16 juin - NOUVELLE PUBLICATION : Les mémoires de Manuel Sirvent Romero

Aux éditions CNT-RP
Manuel Sirvent Romero "Le cordonnier d’Alicante : mémoires d’un militant de (...)

6 juin - LA RÉVOLTE & son supplément littéraire

La Révolte (1887-1894) et son supplément littéraire mis en ligne sur le site Fragments de la (...)

3 août 2016 - 24 août 2016 HOMMAGE AUX COMPAGNONS ESPAGNOLS DE LA NUEVE (2è DB)

http://24-aout-1944.org/24-aout-1944-24-Aout-2016