DEYMIE,Philippe, Albert

Né le 12 décembre 1866 à Montpellier - Ouvrier carrossier – Carmaux (Tarn)
dimanche 11 juin 2017
par  R.D.
popularité : 16%

Philippe Deymié, qui avait été exclu du Cercle d’études sociales en raison de ses idées anarchistes, était au début des années 1890 l’un des correspondants locaux et diffuseurs du Père Peinard et de La Révolte. Il avait été soupçonné en 1892 d’avoir tenté, avec un certain L. Blanc, de dynamiter la maison d’un ingénieur de son entreprise. Selon la police il faisait partie en 1893 du Comité central révolutionnaire et s’occupait de l’organisation d’un groupe anarchiste à Carmaux.


Sources : Arch. Nat. BB 186449 //


Brèves

14 décembre - ENCICLOPEDIA DEL ANARQUISMO IBERICO (nouvelle édition)

Une nouvelle édition de l’Encyclopédie de l’anarchisme espagnol d Miguel Iniguez (4 vol., 1 CD, (...)

7 juillet - FONDS D’ARCHIVES COMMUNISTES LIBERTAIRES (Montreuil)

Quoi de neuf au Fonds d’archives communistes libertaires ?
Il y a six mois était inauguré le (...)

28 juin - LIBERTARIAS Femmes anarchistes espagnoles

Les éditions Nada ont le plaisir de vous annoncer la parution de Libertarias, femmes anarchistes (...)

16 juin - NOUVELLE PUBLICATION : Les mémoires de Manuel Sirvent Romero

Aux éditions CNT-RP
Manuel Sirvent Romero "Le cordonnier d’Alicante : mémoires d’un militant de (...)

6 juin - LA RÉVOLTE & son supplément littéraire

La Révolte (1887-1894) et son supplément littéraire mis en ligne sur le site Fragments de la (...)