BONNEMAISON, Siméon

Né en 1864 à Carmaux - Mineur - Carmaux (Tarn)
dimanche 11 juin 2017
par  R.D.
popularité : 13%

Siméon Bonnemaison, qui était le beau père du compagnon Deymié, avait été fiché au début des années 1890 comme anarchiste pouvant devenir dangereux. Il avait été condamné à 2 reprises en simple police pour avoir « promené le drapeau rouge dans les rues de Carmaux ». Demeurant rue Sébastopol, il figurait en 1895 sur l’état des anarchistes de Carmaux (1ère catégorie, dangereux)


Sources : APpo BA 1499 // Arch. Nat. BB 186449 //


Brèves

7 juillet - FONDS D’ARCHIVES COMMUNISTES LIBERTAIRES (Montreuil)

Quoi de neuf au Fonds d’archives communistes libertaires ?
Il y a six mois était inauguré le (...)

28 juin - LIBERTARIAS Femmes anarchistes espagnoles

Les éditions Nada ont le plaisir de vous annoncer la parution de Libertarias, femmes anarchistes (...)

16 juin - NOUVELLE PUBLICATION : Les mémoires de Manuel Sirvent Romero

Aux éditions CNT-RP
Manuel Sirvent Romero "Le cordonnier d’Alicante : mémoires d’un militant de (...)

6 juin - LA RÉVOLTE & son supplément littéraire

La Révolte (1887-1894) et son supplément littéraire mis en ligne sur le site Fragments de la (...)

3 août 2016 - 24 août 2016 HOMMAGE AUX COMPAGNONS ESPAGNOLS DE LA NUEVE (2è DB)

http://24-aout-1944.org/24-aout-1944-24-Aout-2016